Affaire des déchets italiens: révélations sur les personnes impliquées

15-12-2020

L’affaire des déchet importés d’Italie continue de faire des vagues en Tunisie. Badreddine Gammoudi, le président de la Commission parlementaire de la réforme administrative, de la bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption, était l’invité du journaliste Hamza Balloumi dans la matinale de Shems FM, ce mardi.

Ce dernier a fait de nouvelles révélations. En effet, il a indiqué que certaines personnes des services de la  douane et du ministère des Affaires locales et de l’Environnement sont impliquées dans cette histoire et ont facilité l’entrée des déchets en Tunisie.

A cet égard il a affirmé que depuis quelques semaines il travaille en collaboration avec le ministère des Affaires locales et de l’environnement sur cette affaire et qu’il s’était rendu au port de Sousse, lieu d’arrivage des déchets, afin de discuter avec toutes les parties prenantes.

Il a par ailleurs précisé que le Comité de Contrôle Général des Finances relevant du ministère des Finances avait présenté la veille son rapport et qu’en parallèle, une enquête judiciaire avait été ouverte.

« Nous étions sûrs que ce crime ne pouvait avoir lieu sans l’intervention de plusieurs agents au sein du ministère de l’Environnement et de la douane. Il y a eu d’importantes violations de la loi de la douane et des failles au niveau des procédures du ministère de l’Environnement qui ont facilité et permis cet import interdit. Le Contrôle Général des Finances a réussi à prouver chaque infractions, en précisant chaque partie prenante avec ses coordonnées exactes (noms et postes). L’opération d’escroquerie opérée par la société a été identifiée. Cette dernière a été réalisée grâce à l’aide de parties prenantes au sein des institutions précitées. Les responsabilités ont été déterminées et le directeur général de l’Agence nationale de gestion des déchets limogé n’était pas impliqué dans l’affaire », a-t-il affirmé.

Il a également ajouté que « selon les rapports, les infractions de la société sont claires. Les individus au sein du ministère des Affaires locales et de l’Environnement qui ont facilité l’opération, dont certains n’avaient pas le rang pour intervenir dans ce dossier, ont été identifiés. Il en va de même pour les agents de la douane au port de Sousse qui ont essayé d’étouffer. Ils ont eux aussi été identifiés ».

Badreddine Gammoudi a déclaré par ailleurs que les agents de la douane impliqués dans cette affaire ont essayé de se blanchir en alertant les médias. Il également dit que « l’ANGED constitue « une boîte noire où la corruption est dans plissures affaires », avant d’ajouter qu’il « est temps de trouver une solution radicale à ce fléau ».

A noter que le ministère des Affaires locales et de l’Environnement a nommé ce mardi la nouvelle directrice de de l’ANGED en la personne de Mme Basma Jebla, ex-secrétaire d’Etat du même département.

Gnetnews

Lire aussi

National National National National Tunisie : Faouzi Mehdi dévoile les phases de la c