L’IVD dément le renoncement à 50 voitures à des entreprises privées

Publié le Mercredi 11 Juillet 2018 à 09:18
L’Instance Vérité et Dignité (IVD) dément les informations relayées selon lesquelles elle va renoncer à 50 voitures à des entreprises privées, et les qualifie de "tromperies".

L’instance affirme que tous les biens mobiliers et les équipements qui sont en sa possession seront transmis aux institutions de l’Etat, conformément aux dispositions de fin de mandat convenues avec la présidence du gouvernement, et aux décisions émises par son conseil, conformément aux lois en vigueur.

L’instance dit procéder chaque année à un recensement de tous ces biens, sous le contrôle d’un commissaire aux comptes, et les publie sur ses listes financières.

Le fait de répandre de "telles allégations à l’heure où l’instance est en train de parachever ses travaux finaux, vise à attenter à une institution de l’Etat, à perturber ses travaux et à mettre à mal le processus de justice transitionnelle", souligne-t-elle dans un communiqué paru sur sa page officielle.
Gnet