Rapport de la COLIBE : Ennahdha évoque des menaces contre l’entité de la famille

Publié le Jeudi 05 Juillet 2018 à 09:46
Le mouvement Ennahdha met en garde contre certaines questions contenues dans le rapport de la commission des libertés individuelles et l’égalité, qui "pourraient menacer l’entité de la famille et l’unité de la société".

Dans un communiqué paru hier soir à l’issue de la tenue mardi de la réunion périodique de son bureau exécutif, le mouvement réitère son attachement aux valeurs des droits, libertés et égalité entre les sexes, appelant "à approfondir la concertation et le dialogue autour de la teneur du rapport".

Le mouvement annonce son intention d’exprimer, d’une manière détaillée, sa position sur ce projet, s’il se transforme en code ou projet de loi à même d’être soumis à l’ARP. 

Le Bureau exécutif souligne "le droit de tous, personnes, institutions et l’ensemble des Tunisiens à la liberté d’opinion, d’expression, et de pensée dans le cadre de l’appel du président, adopté par le mouvement, que la Tunisie est un Etat civil, pour un peuple musulman, ce qui incite à rechercher une approche des libertés individuelles et de l’égalité alliant l’engagement en faveur des dispositions de la constitution, et le respect des attributs de l’identité arabo-musulmane de notre peuple, loin de l’invective, de la calomnie, et de tout extrémisme".

Le mouvement attire l’attention sur le caractère critique de l’étape que traverse la société, et les tensions politiques et sociales brûlantes liées au quotidien des citoyens, notamment les démunis. Comme il met en garde contre le fait "d’évoquer des affaires prônant la polarisation et la division et nourrissant les conflits autour de l’identité, ayant été tranchées par la constitution". 
Gnet