Menacée d'un vote de censure, May nomme un nouveau ministre du Brexit

Publié le Samedi 17 Novembre 2018 à 08:55
Theresa MayReuters - La Première ministre britannique Theresa May lutte pour sa survie politique face à la crise provoquée par l’accord de Brexit qu’elle a négocié avec l’Union européenne et qui a entraîné la démission de plusieurs de ses ministres.

Des élus eurosceptiques de son Parti conservateur ont déposé des lettres appelant au vote d’une motion de censure contre son gouvernement. Il en faut 48 pour qu’un tel vote soit organisé.

Un tel vote ne concernerait cependant que les seuls élus du parti de Theresa May. Si 158 députés conservateurs, sur 315, devaient voter la censure, la Première ministre serait renversée.

Les partisans du Brexit s’attendent à ce que ce vote ait lieu mardi, affirme le Telegraph.

Selon le rédacteur en chef du site d’information Brexit-Central, qui cite une source “fiable”, au moins 48 élus conservateurs ont déposé une lettre.

Le Telegraph annonce pour sa part que ce seuil requis pour l’organisation d’un vote sera atteint dans la journée de vendredi. A la mi-journée, seuls 21 députés avaient cependant confirmé publiquement avoir entrepris une telle démarche.

“Pour le salut du Parti conservateur et l’avenir de notre pays, je crois honnêtement qu’il est vraiment temps de nous doter d’une nouvelle équipe dirigeante pour sortir ce pays de l’Union européenne”, a notamment écrit le député Mark Francois, reprochant à Theresa May de ne pas écouter le parti.