Tunisie : Les exploits de l’armée ne se limitent pas à la guerre contre le terrorisme

Publié le Jeudi 10 Janvier 2019 à 16:30
L’armée tunisienne continue à s’investir sur tous les fronts pour préserver l’inviolabilité et la sécurité du territoire. Hormis la lutte contre le terrorisme et la traque des groupuscules armés sur les hauteurs, et dans les zones frontalières et les contrées lointaines, nos vaillants soldats sont en état d’alerte permanent pour contrer les contrebandiers et empêcher les clandestins de se faufiler sur le territoire national.

Au cours du dernier trimestre de 2018, les unités militaires sont parvenues à appréhender 402 personnes parmi les contrebandiers et ceux qui cherchaient à s’infiltrer illégalement via les frontières terrestres, dont 219 personnes d’origine africaine. Elles ont également porté secours à 60 migrants clandestins, dont 32 personnes de nationalité africaine, indique ce jeudi 10 janvier le ministère de la Défense nationale sur son site.

L’armée a procédé pendant la même période à la saisie de 149 camions et véhicules, de 385 mille litres d’hydrocarbures, de 364 mille paquets de cigarettes, plus de 15 mille paquets de Massel, 804 Kg de thé, 166 téléphones portables, 148 téléviseurs, 12900 ampoules, et 2837 pièces de prêt-à-porter.  

Une saisie de 7 millions de dinars, sans compter les 370 kg de cannabis, des armes de guerre et de fusils de chasse avec munitions.

L’année 2019 commence-t-elle aussi par des saisies en or.

Les unités militaires postées à Borj el-Khadhra (Remada) ont mis la main sur plus de 60 kg de bijoux en or, qui étaient détenus par trois contrebandiers, de nationalité étrangère.

Cette saisie qui sera transmise aux services douaniers, coûte la bagatelle de 7 millions de dinars.

Ainsi les quantités d’or confisquées en moins d’une semaine en ce début 2019 par l'armée, pèsent 90 kg environ, d'une valeur estimative de 11 millions de dinars.

Les soldats avaient, en effet, saisi mardi dans la région tampon d’el-Morra (Tataouine) 24 kg de bijoux en or, 18 carats, estimés à 2.8 millions de dinars, qui ont été livrés aux services douaniers.

Six kg d’or de 9 à 18 carats avaient été saisis dans la même région vendredi dernier, dont la valeur dépasse les 700 mille dinars.

Gnet