Hassouna Nasfi récuse l’alliance du bloc de la réforme nationale avec Ennahdha

14-11-2019

Le député de l’Assemblée des représentants du peuple, Hassouna Nasfi, a exclu les informations relayées sur l’alliance du bloc de la réforme nationale, avec le mouvement Ennahdha, après que nombre de ses députés ont voté pour le président d’Ennahdha, Rached Ghannouchi, au poste de président du parlement.

Il a assuré ce jeudi dans une déclaration à la TAP, que le bloc, constitué de 15 députés partisans et indépendants, était soudé, accusant des parties, qu’il n’a pas nommées de pratiquer « l’adolescence politique, et d’avoir échoué, ces dernières années, dans leurs tentatives de diviser le groupe ».

Le chef du bloc d’el-Islah el-Watani a souligné que ce groupe est principalement technique et que son règlement intérieur prévoit de possibles divergences entre ses membres. « Le bloc n’était pas concerné par l’élection du président du parlement, et des accords à ce sujet. Le vote de ses membres était secret, selon leurs convictions personnelles et les principes pour lesquels, ils étaient élus », a-t-il souligné.

Il a ajouté que la plénière de cet après-midi, qui verra l’élection du 2ème vice-président de l’ARP, allait révéler les alliances au sein du parlement et du gouvernement, signalant que son bloc a présenté la candidature de Tariq Fettiti à ce poste, et souhaitant que les forces centristes votent pour lui.

Le bloc de la réforme nationale présidé par Hsouna Nasfi, est constitué de Machrou Tounes (04 députés), de Nidaa Tounes (03 députés), d’ el-Badil (03 députés), d’Afek Tounes (02 députés), et d’indépendants.

Gnetnews

Lire aussi

National National National National Tunisie : Fakhfakh annonce un gouvernement restrei
Économie Économie Économie Le haut conseil tuniso-libyen des hommes d’a
Économie Économie Économie Économie Tunisie/ Agriculture Biologique : Un syndicat qui