Invasion sioniste de la mosquée al-Aqsa, alors que les fidèles sont en retraite spirituelle

03-06-2019

Des colons ont fait irruption hier, dimanche 02 juin, à la mosquée al-Aqsa, alors que les fidèles étaient en retraite spirituelle, une pratique cultuelle des dix derniers jours du mois de Ramadan.

Le mouvement Fatah rapporte sur son site que quelque 1200 colons dont un Hakham extrémiste ont envahi  la mosquée al-Aqsa, en violation criante de la sacralité de la mosquée et du mois de Ramadan.

Ces invasions interviennent à l’appel de ce qui est appelé "les organisations du temple", à l’occasion "du jour du Jérusalem" (conquête de la partie Est et réunification présumée de la ville à la suite de la guerre des Six Jours en 1967).

Dans un communiqué paru sur son site, Hamas condamne ces agressions barbares contre les fidèles en retraite spirituelle, et les irruptions de colons extrémistes, ce qui reflète le visage criminel de l’occupation, le mouvement pointe "les allégations fallacieuses de l’occupation en faveur de la démocratie et du respect des libertés".

Hamas fait assumer à l’occupation "la totale responsabilité des répercussions de ces agressions, ayant conduit, par le passé, à une vague d’escalade".

"L’occupation est une entité raciste qui ne  respecte point l’homme, les religions et les symboles sacrés".

"La poursuite de la profanation de la mosquée al-Aqsa ne pourra conduire qu’à davantage d’attachement palestinien à la mosquée et de ténacité en matière de la défense de son inviolabilité et sa sacralité".

"Ces agressions traduisent la grande gêne provoquée pour l’occupation face à ces milliers de fidèles qui ont célébré les dix derniers jours du mois de Ramadan à la mosquée, affirmant ainsi son identité islamique, et leur refus de toutes les mesures et plans de l’occupation, visant sa judaïsation, et son altération", conclut le mouvement.

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun