Jasmin Airways: Nouveau-né de l’aviation tunisienne

06-12-2019

C’est officiel, la nouvelle compagnie aérienne « Made in Tunisia », JASMIN AIRWAYS a reçu ce jeudi son AOC (Air Operator’s Certificate), l’agrément officiel l’autorisant à effectuer des opérations de transport commercial.

C’est lors d’une cérémonie officielle à Hammamet que le staff de la nouvelle compagnie à reçu cet agrément directement des mains de René Trabelsi, Ministre du Tourisme et de l’artisanat et Ministre du Transport par intérim.

“L’obtention de notre AOC représente pour nous l’aboutissement d’un long parcours dans les métiers de l’aérien, domaine dans lequel nous agissons depuis 1998, à travers nos écoles de formation qui ont vu sortir de nombreuses générations de professionnels des métiers de l’aéronautique, recrutés par les plus grandes compagnies aériennes du monde “, a déclaré Ali Ben Amara, Président directeur Général de Jasmin Airways.

La nouvelle compagnie de voyages s’est dotée de deux appareils de construction brésilienne de type Embraer 170, ayant une capacité de 76 sièges chacun. Elle assurera des vols charters courts et moyens courriers avec l’Europe et le Maghreb, rapporte l’agence TAP.

Jasmin Airways propose, également, des services de location d’appareils avec équipages, sur des périodes données, au profit d’autres marchés.

La compagnie a choisi l’aéroport d’Enfidha-Hammamet comme base opérationnelle de ses activités, étant donné qu’il se situe entre deux pôles touristiques, à savoir Hammamet et Sousse. L’aéroport de Djerba constituera, pour sa part, la deuxième base opérationnelle de la compagnie, selon la même source qui a ajouté que le prestataire opérera sur tous les aéroports internationaux et tunisiens. Elle encouragera, par ailleurs, ses partenaires à programmer des destinations telles que Tabarka et Tozeur.

La naissance de cette compagnie aérienne a permis la création d’une centaine de postes d’emplois directs. Jasmin Airways ne compte pas arrêter son développement. En effet, la compagnie envisage de consolider sa flotte par de nouveaux appareils chaque année. Quant au nombre de ses collaborateurs, il augmentera au fur et à mesure de la croissance envisagée sur un marché où la demande en matière de vols charters est très élevée, notamment durant les pics de la haute saison.

Gnetnews

 

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie Tunisie : Fakhfakh rencontre les bailleurs de fond
Économie Économie Économie Économie La Tunisie, deuxième destination touristique la p