La Tunisie n’a aucun agenda en Libye (Béji Caïd Essebsi)

13-05-2019

Le président Béji Caïd Essebsi s’est entretenu ce lundi 13 Mai, à Carthage avec le ministre des Affaires étrangères, Khemaïs Jhinaoui.

Au sujet des évolutions sur la scène libyenne, le chef de l’Etat a dit sa profonde préoccupation, envers ce qui se passe dans ce pays. Il a réitéré son appel aux Libyens « à cesser la guerre, à revenir à la table des négociations, et à mettre l’intérêt suprême de leur pays au-dessus de toute considération ».

Il a ajouté que la Tunisie se tenait à la même distance de l’ensemble des intervenants, et n’avait aucun agenda en Libye. Son intérêt est que la Libye retrouve sa place naturelle et préserve son unité, a-t-il dit, selon un communiqué de la présidence.

Jhinaoui a informé le chef de l’Etat des résultats de sa visite en Argentine et en Uruguay, et lui a présenté l’ordre du jour du conseil de partenariat tuniso-européen, prévu le 17 Mai, à Bruxelles, et les dossiers de coopération qui y seront évoqués, notamment en matière de développement et de création d’emploi.

Gnet

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun