Législatives : Le réseau arabe pour la démocratie des élections dévoile les résultats de sa mission d’observation

08-10-2019

« Le taux de participation des jeunes entre 18 et 25 ans  au scrutin législatif est de 9%. Cela est dû à leur exclusion des programmes présentés par les partis et les listes indépendantes, qui ne suggèrent pas assez de solutions économiques et sociales les concernant ».

C’était le constat fait par l’organisation « Arab Network for Democratic Election» (ANDE), lors de la publication de son rapport évaluatif sur les élections tunisiennes 2019 », lors d’une conférence de presse tenue le mardi  8 octobre à Tunis, en partenariat avec le réseau citoyen « Mourakiboun ».

L’ANDE a pour objectif l’amélioration du processus électoral, le renforcement de la transparence, des valeurs démocratiques, et des droits de l’homme dans la région arabe.

Selon le représentant de l’ANDE, le taux de participation des femmes dans la vie politique pendant ces élections législatives a régressé par rapport à 2014. Seuls 14% des têtes de listes sont des femmes, soit un total de 214 candidates sur 1570 listes.

« Elles sont huit à appartenir au parti « 9alb Tounes », trois candidates seulement dans 3 circonscriptions issues du mouvement d’Ennahdha. Quant au courant démocrate, il a choisi 6 femmes comme têtes de listes, et 9 pour la coalition « 3ich tounsi ».

Ces chiffres montrent que les postes de décision sont encore dominés selon le genre, a-t-il expliqué. « Malgré l’évolution de leurs droits en Tunisie, les députées semblent déçues par le rejet qu’elles ont subi à chaque fois, leurs droits civiles sont menacés… ».

 «D’ailleurs, cette régression est remarquable par rapport  aux législatives de 2014, où elles représentaient le un tiers des listes ».

D’autre part, le taux des électrices enregistrées a augmenté de 46% en 2014, (soit 2 446 393 femmes), à 48.9% en 2019 (3 455 0000 femmes).

A ce sujet, l’organisation  a appelé à la révision de loi électorale, pour adopter une parité verticale et horizontale entre hommes et femmes, pour que l’égalité entre les genres soit réalisée d’une manière plus effective.

Observation du scrutin

L’ANDE a révélé que dans les 101 bureaux de vote visités, dans les gouvernorats de Zaghouan, Seliana, Tunis, Ariana, Ben Arous, Nabeul, Kairouan, Sousse, les procédures électorales ont été convenablement respectées, durant l’ouverture des bureaux, le scrutin, et la fermeture.

En revanche, l’adaptation des espaces de vote selon les besoins des personnes handicapées était quasi absente. Certains bureaux n’ont pas affiché les listes des électeurs. Par ailleurs, certains isoloirs ont été installés devant les fenêtres, ce qui pouvait perturber le vote secret.

Le réseau arabe pour la démocratie des élections a recommandé aux partis de ne plus se limiter aux campagnes électorales et à la publicité politique pour se présenter aux électeurs.

« Les préparatifs des partis pour cette étape, doit se faire d’une manière continue. D’ailleurs, aborder les citoyens tunisiens et leurs problèmes, durant la campagne électorale uniquement quelques jours avant les élections, ne fait qu’augmenter le pessimisme et le désintérêt envers la vie politique ».

Les partis sont aussi appelés à mieux étudier leurs programmes d’une manière plus profonde, afin que les candidats puissent tenir leurs promesses électorales et qu’un climat de confiance soit instauré.

Emna Bhira

Lire aussi

National National National National Tunisie : Fakhfakh annonce un gouvernement restrei
Économie Économie Économie Le haut conseil tuniso-libyen des hommes d’a
Économie Économie Économie Économie Tunisie/ Agriculture Biologique : Un syndicat qui