Mahmoud Mzoughi appelle à motiver les jeunes pour accomplir le service militaire

05-03-2019

TAP- Le président de l’Association des anciens de l’armée nationale, Mahmoud Mzoughi, juge indispensable de changer la vision des jeunes vis-à-vis du service militaire et de les motiver à accomplir ce devoir national.

“Les jeunes évitent d’accomplir le service militaire, d’autant que les mécanismes d’exécution de la loi ne garantissent pas l’égalité entre tous les jeunes tunisiens”, a-t-il expliqué lors de son audition par la Commission parlementaire de la Défense et de la Sécurité au sujet du nouveau projet de loi sur le service national.

“En vertu de la Constitution de 2014, la défense de la patrie est un devoir envers tous les citoyens. Ainsi, la loi sur le service militaire doit garantir cette condition”, a-t-il ajouté.

A ce propos, il propose d’envisager des motivations pécuniaires pour inciter les jeunes à s’acquitter volontairement de ce devoir qui, a-t-il dit, “ne doit pas s’apparenter à une sanction”.

“Sur un total de 30.000 jeunes convoqués en 2017 pour accomplir le service militaire, seulement 500 se sont présentés volontairement pour s’acquitter de ce devoir”, a pour sa part indiqué le président de la Commission, Abdellatif Mekki.

Selon lui, une journée d’étude consacrée à ce projet de loi sera organisée à l’Académie du parlement pour aboutir à une série de recommandations qui seront avancées lors de la discussion en plénière du projet en question.

Le ministère de la Défense nationale avait élaboré un nouveau projet de loi sur le service volontaire civique (SVCi) qui vise à faire face à la réticence des jeunes à l’égard du service national.

Ainsi, le département a jugé nécessaire d’actualiser la loi numéro 2004-1 relatif au service militaire face au désengagement quasi-total des jeunes envers ce devoir national.

Le nouveau projet de loi maintient l’obligation d’accomplir le service nationale et prévoit la création d’un service militaire direct et d’un service civique contre l’annulation des affectations individuelles.

Selon le même projet, tout jeune qui se présente volontairement au service militaire aura la priorité de recrutement dans la fonction publique.

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun