« Rues Béji Caïd Essebsi » : La confédération des maires appelle Chahed à revoir la législation

29-07-2019

La confédération tunisienne des maires salue ce lundi 29 juillet les initiatives prises par de nombreux conseils municipaux, suite au décès du président de la république en exercice, Béji Caïd Essebsi, de donner son nom à des boulevards et places publiques, à l’instar des municipalités du Kram, de Carthage, et de la Soukra.

La confédération appelle dans un communiqué dont une copie est parvenue à Gnetnews, le chef du gouvernement à revoir le décret gouvernemental paru le 12 juillet 2019, selon lequel les rues et les places publiques ne peuvent porter les noms des défunts, autres que les martyrs militaires et sécuritaires, qu’après trois ans de la date de leur disparition, ce qui va empêcher la mise en application des dernières décisions des conseils municipaux, au sujet du défunt président, souligne-t-elle.

Gnetnews

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun