Tahya Tounes et Ennahdha tiennent Mohamed Ennaceur pour responsable du chaos à l’Assemblée

05-04-2019

Les mouvements Tahya Tounes et Ennahdha font assumer la responsabilité de la confusion survenue hier à l’hémicycle, ayant empêché le chef du gouvernement à prononcer son discours, au président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Mohamed Ennaceur.

Dans un communiqué rendu public hier soir, Tahya Tounes condamne cette « pratique vile, » et « les campagnes d’incitation l’ayant accompagné, dont l’objectif était d’empêcher le chef du gouvernement à dialoguer avec le peuple ».

Le mouvement fait assumer la responsabilité ce qui s’est passé au président de l’Assemblée, « en entraînant le chef du gouvernement dans une question de gestion administrative et financière, qui concerne l’Assemblée, et en tenant une plénière sans l’entourer des conditions légales et démocratiques. »

Tahya Tounes appelle les partis et les organisations politiques et civiles « à protéger le processus démocratique, et à s’en tenir à la constitution et aux règles de l’action démocratique ».

Le mouvement Ennahdha pointe, pour sa part, dans un communiqué « les événements regrettables » survenus à l’Assemblée, et condamne les chahuts au moment du discours du chef du gouvernement, de la part des protestataires de l’extérieur de l’Assemblée.

Ennahdha considère cet acte comme « une violation de l’action parlementaire, et un blocage de sa marche normale, indépendamment de la nature des revendications ».

Le mouvement appelle à ouvrir une enquête à ce sujet, faisant assumer la responsabilité de ce qui s’est passé au président de l’Assemblée, et l’appelant à prendre les mesures nécessaires pour assurer un bon déroulement des séances plénières.

Gnet

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun