Tunisie : 197 dossiers de fraude, tentatives de fraude et de mauvaise conduite, les deux premiers jours du baccalauréat

18-06-2021

Les dossiers liés à des tentatives de fraude, des cas de fraude et de mauvaise conduite ont atteint les premier et deuxième jour du baccalauréat 197 dossiers, après que 118 cas ont été enregistrés le deuxième jour, contre 79 cas le premier jour, selon le Directeur Général des examens, Omar Oulbani.

Dans un entretien avec la TAP, Oulbani a indiqué que des commissions sont en train d’enquêter sur ces dossiers pour statuer dessus dans sept centres de collecte et de distribution, en attendant qu’ils soient définitivement tranchés. Il n’a pas exclu l’éventualité que certains candidats soient innocentés.

Le gouvernorat de Sidi Bouzid vient en tête avec 30 cas, suivi de Kasserine (21 cas), Gafsa (15 cas), Ben Arous (14 cas), Nabeul (13 cas), Monastir (9 cas), et Sousse (8 cas), a-t-il fait savoir.

Le DG des examens a expliqué qu’ »indépendamment des soupçons liés aux tentatives de fraude découlant, par exemple, du fait de détenir des téléphones portables interdits dans les centres d’examen, les dossiers des candidats arrêtés en flagrant délit, en fraudant à l’aide d’appareils électroniques, seront transférés aux services sécuritaires pour lever le voile sur les réseaux de fraude ».

Oulbani a encore indiqué que le ministère de la Santé a intenté 79 recours en justice pendant les deux premiers jours de l’examen du baccalauréat, contre des pages facebook, ayant publié des extraits d’énoncés d’épreuves du bac, avec la tentative d’envoyer des réponses aux candidats.

Les administrateurs de ces pages seront interrogés à partir de demain samedi au plus tard par des services sécuritaires, selon Oulbani, qui a ajouté que le démantèlement des réseaux impliqués dans les opérations de fraude, permettra de découvrir d’autres candidats impliqués, et qui croient ne pas avoir été dévoilés.

Quelque 1572 cas de fraudes, tentatives de fraude et de mauvaise conduite ont été recensés à la session de 2020 du baccalauréat, contre 866 à la session de 2019.

Gnetnews