Tunisie : Baisse du nombre d’heures et des salaires : L’idée est posée et est facultative (Ben Slimane)

11-02-2021

La ministre auprès du chef du gouvernement, chargée de la Fonction publique, Hasna Ben Slimane, a déclaré ce jeudi 11 février, que l’idée de réduire les horaires de travail, et la masse salariale dans la fonction publique est posée et est facultative.

Dans un entretien avec Shems, la ministre a affirmé que l’idée est proposée au dialogue avec le partenaire social, signalant qu’il n’existe pas, actuellement, un projet dans ce sens, mais le débat est ouvert, là-dessus.

Elle a fait état de fortes pressions, face à une masse salariale élevée, que la situation des finances publiques ne peut supporter.

La ministre a évoqué des séances de travail avec le ministère des Finances et le partenaire social pour débattre de cette idée.

Le ministre du Développement, des Finances et de l’Appui à l’investissement, Ali Koôli, avait affirmé l’intention du gouvernement de présenter des propositions portant sur la baisse du nombre d’heures de travail, avec des salaires réduits, imputant cette orientation « au niveau atteint par la masse salariale, qui représente, désormais, 40 % du budget de l’Etat, un chiffre extrêmement élevé et requiert la prudence ».

Ce faisant, Ben Slimane a affirmé que la volonté est que l’esprit de la révolution de 2011 entre dans la loi de la fonction publique.

Le changement requiert un changement au niveau des lois, de la réglementation, des législations, et des mentalités dominantes dans la fonction publique.

Elle a ajouté que des thèmes ont été fixés pour la modernisation de la fonction publique dans le nouveau projet de loi, signalant que le texte accorde une importance au poste fonctionnel.

Gnetnews

Lire aussi

Économie Économie Économie Soldes d’été: Démarrage prévu pour le 5
Économie Économie Économie Économie Kaïs Saïed demande aux pharmaciens de baisser le
Économie Économie Économie Économie Tunisie : Les annonces de Kaïs Saïed doivent êt