Tunisie/ Coronavirus : Les médecins s’alarment face à une courbe exponentielle

01-10-2020

Les interventions des blouses blanches se succèdent dans les médias et les réseaux sociaux pour tirer la sonnette d’alarme, et affirmer en chœur que la situation est difficile et critique, face à la propagation du Coronavirus, et à l’accroissement du nombre des cas, ainsi que de décès.

Les médecins déplorent le manque des lits de réanimation et préviennent contre la saturation des hôpitaux qui ne saurait tarder, appelant à ce que les moyens soient mobilisés pour éviter que la situation n’empire.

Ils appellent instamment les citoyens à respecter les mesures barrières, unique rempart contre le virus, comme le port du masque, la distanciation physique et sociale, et l’hygiène des mains.

Intervenue hier sur la chaîne el-Hiwar, Dr Nawel Chaouach, pneumologue, à l’hôpital Abderrahman Mami à l’Ariana, s’est alarmée de l’évolution de la situation épidémiologique, évoquant « une situation catastrophique ».

Elle a prévu que la situation empire davantage face à une courbe exponentielle de contamination par le Covid-19. Elle a dit recevoir « des appels quotidiens de toutes parts, de gens qui disent avoir des malades pour lesquels, ils n’ont pas trouvé de places dans le public ou le privé ».

Face à cette situation, le personnel de santé risque dans deux semaines, de choisir entre les malades à prendre en charge, a-t-elle indiqué en substance, signalant avoir choisi la semaine dernière un malade de 40 ans, plutôt qu’un malade de 76 ans.

Elle a indiqué que la Tunisie dispose de 100 lits de réanimation, alors que 5 % des malades du coronavirus arrivent en réanimation, reconnaissant les efforts du ministère de la Santé pour atteindre 400 lits, mais cela reste insuffisant.

Dr. Chaouach a attiré l’attention sur le manque énorme de moyens, pour ce qui est du personnel médical et paramédical, ce qui rend la situation encore plus difficile à gérer.

Elle a regretté que les Tunisiens banalisent la situation, étant donné que la première vague s’est bien déroulée, « mais cette fois-ci, il n’y aura pas confinement comme c’était le cas en mars dernier », a-t-elle dit, en appelant à la conscience de tous pour le respect des mesures de prévention, notamment le port du masque et la distanciation physique.

Gnetnews

 

Lire aussi

National National National National Tunisie : Faouzi Mehdi dévoile les phases de la c