Le gouvernement d’union en Libye fustige les menaces d’Abdelfattah Sissi

17-07-2020

Le gouvernement d’union libyen a fustigé les menaces du président égyptien, Abdelfattah al-Sissi, d’une intervention militaire en Libye, rejetant la rencontre du Caire entre Sissi et des cheikhs des tribus libyennes.

Le président du Conseil supérieur de l’Etat en Libye, Khaled Mechri, a indiqué que « les menaces du président égyptien n’intéressent en rien les Libyens ».

« Le fait de s’en référer à ce qu’il a qualifié des agents qui ne représentent qu’eux-mêmes en tant que représentants du peuple libyen, montre le niveau d’échec qui caractérise la politique égyptienne ».

Le responsable libyen a indiqué que « les Libyens iront de l’avant dans la construction d’un Etat démocratique et souverain ».

Le président égyptien avait déclaré jeudi que « son pays ne permettait pas que la Libye devienne un fief de terrorisme, même si cela induisait une ingérence libyenne directe ».

« L’Egypte ne restera pas les bras croisés au cas où les lignes rouges sont dépassées », a ajouté al-Sissi lors d’une réunion avec des tribus libyennes au Caire.

Gnetnews

Lire aussi

National National National National Tunisie : Faouzi Mehdi dévoile les phases de la c