ARP : Abir Moussi rejette la prestation de serment collective, « on dirait dans un Koutteb »

12-11-2019

La présidente du parti destourien libre, Abir Moussi, a révélé ce mardi 12 novembre, que les élus de son parti ont dépêché une correspondance au président du parlement par intérim, Abdelfattah Mourou, et lui ont demandé de prendre les dispositions nécessaires, afin que la prestation de serment, lors de la séance inaugurale de mercredi 13 novembre, soit faite d’une manière individuelle.

Cette demande fait suite à l’invitation adressée aux députés, comportant l’ordre du jour de la plénière de demain, prévoyant une prestation de serment collective, « ce qui est illégal, étant donné que la constitution dispose dans son article 58 que chaque membre de l’Assemblée prête serment, d’une manière individuelle », a-t-elle déclaré ce mardi sur Mosaïque.

« La prestation de serment collective, et sa répétition derrière le président de la séance, on dirait dans un koutteb (école coranique), est inacceptable et est une hérésie ; chaque député a la confiance de ceux qui ont voté pour lui, et est tenu de respecter ses électeurs, la loi et donc de prêter serment, individuellement », a-t-elle souligné.

« Nous avons envoyé une correspondance au président de l’Assemblée par intérim, Abdelfattah Mourou, et demandé que les mesures nécessaires soient prises dans ce sens, mais nous n’avons pas reçu de réponse », a-t-elle indiqué en substance.

A la question de savoir si elle compte présenter sa candidature à la présidence du parlement, la présidente du PDL a indiqué que cette question allait être examinée au sein de son parti, « le résultat des concertations sera présenté ultérieurement. »

Gnetnews

Lire aussi

National National National National Tunisie : Fakhfakh annonce un gouvernement restrei
Économie Économie Économie Le haut conseil tuniso-libyen des hommes d’a
Économie Économie Économie Économie Tunisie/ Agriculture Biologique : Un syndicat qui