Interview : Rencontre avec des scientifiques de l’Institut Pasteur de Tunis

05-05-2020

En ces temps de crise sanitaire, les laboratoires de recherche scientifiques sont en première ligne pour tenter de comprendre ce virus qui a boulversé la planète toute entière. En Tunisie, il s’agit de l’Institut Pasteur de Tunis. Placé sous la tutelle du ministère de la Santé, son rôle est d’effectuer toutes les enquêtes, missions, analyses ou recherches scientifiques qui concernent soit la santé publique humaine ou animale, soit le développement économique de la Tunisie. Il prépare les produits biologiques tels que vaccins, sérums et autre antigènes.

Plus ou moins connu des Tunisiens, ce n’est que depuis l’apparition du coronavirus en Tunisie, que l’établissement a été mis sous le feu des projecteurs. En effet, il fait partie des laboratoires qui s’occupe de l’analyse des tests du Covid-19.

Pour essayer comprendre le travail de l’IPT, nous avons rencontré Anissa Chouikha et Wasfi Fares. Ces deux jeunes scientifiques sont sur le pied de guerre depuis l’apparition du Coronavirus en Tunisie.

Enfermés nuit et jour dans leur laboratoire, ils effectuent les manipulations à haut risque qui concernent l’analyse des tests du Covid-19.

Ils reviendront notamment sur les travaux de l’Institut Pasteur avant l’arrivée du Coronavirus en Tunisie. En effet, si cette crise sanitaire semble être une première en Tunisie, il existe pourtant d’autres épidémies qui ont touché et qui touchent encore le pays, certes à moindre échelle, mais qui sont tout de même considérées comme des pandémies.

Concernant le Covid-19, nous tenterons de savoir si les scientifiques étaient réellement prêts à faire face à l’épidémie. Formation, niveau de développement et de sécurité des laboratoires, moyens humains, etc.

L’objectif de cette rencontre était aussi et surtout de comprendre, comment les équipes de l’Institut Pasteur travaillent dans l’analyse des tests du coronavirus. Le scepticisme de certains Tunisiens quant à la fiabilité des chiffres édités chaque jour par le ministère de la santé a-t-il un fondement ? Pourquoi le nombre de tests fluctue-t-il autant ? La Tunisie est-elle vraiment en train d’échapper à une vague importante de contaminations ? Anissa et Fares répondront, sans équivoque à ces interrogations.

Pour en savoir plus, rendez-vous dans la vidéo ci-dessus et retrouvez l’interview de Wasfi Fares et Anissa Chouikha.

Wissal Ayadi

Lire aussi

National National National National La Tunisie passera cette semaine à la 3ème phase