« J’ai été limogé car la municipalité de Bizerte a porté plainte contre l’Etat français » (Kamel Ben Amara)

02-12-2022

Kamel Ben Amara a réagit ce vendredi 02 décembre à la décision prise par décret présidentiel de son limogeage de son poste de maire de Bizerte.

Dans une interview accordée à la chaîne de radio Mosaïque FM, Ben Amara, actuellement au Qatar pour rendre visite à sa famille, et assister aux matchs de la Coupe du Monde, a indiqué avoir appris cette décision par le biais d’un membre de son entourage qui lui a envoyé une copie de la décision inscrite au JORT.

Par ailleurs, sur les raisons de cette décision, Kamel Ben Amara a affirmé que sa révocation fait, entre autres, suite à son refus de décorer et nettoyer le circuit par lequel est passé le président Kaïs Saïed lors de la dernière Fête de l’Evacuation, le 15 octobre, ce qui a eu pour conséquences des tensions avec le gouverneur de Bizerte.

« C’est une preuve que la présidence veut avoir la main sur le pouvoir local, comme elle en a décidé sur le pouvoir exécutif et législatif », a déclaré Kamel Ben Amara.

Enfin, Ben Amara, a indiqué que le différent lié à la Fête de l’Evacuation n’est pas la raison principale de cette révocation. Dans ce sens il a évoqué la plainte déposée par la municipalité de Bizerte, contre l’Etat français, afin de réparer les dégâts causées suite aux crimes causés lors de la Bataille de Bizerte en 1961.

Gnetnews