La France libérée du Confinement ; de nouveaux foyers de contamination à Séoul et Wuhan

11-05-2020

AFP – Des dizaines de millions de personnes en France et en Espagne retrouvent en partie lundi leur liberté de mouvement avec la levée de nombreuses restrictions instaurées pour lutter contre la pandémie de coronavirus.

Le Royaume-Uni, en revanche, va prolonger le confinement de ses citoyens au moins jusqu’au 1er juin, tandis que la crainte d’un rebond de la pandémie est entretenue par l’apparition de nouveaux foyers, comme à Séoul.

En France, le confinement strict et sans précédent imposé à la population depuis le 17 mars semble avoir porté ses fruits: le bilan quotidien des décès est tombé dimanche soir à 70, le chiffre le plus bas depuis cette date.

Mais avec un bilan total de plus de 26.000 morts, l’un des plus lourds dans le monde, les principaux responsables ont appelé à la prudence, alors que des millions de Français vont sortir de chez eux et reprendre le travail pour relancer une économie nationale presque à l’arrêt depuis deux mois.

A contre-courant de nombre de ses voisins européens qui allègent sensiblement leurs dispositifs, le Royaume-Uni va prolonger son confinement lié au nouveau coronavirus,

Malgré les « progrès » selon lui réalisés dans son pays, le deuxième le plus endeuillé du monde (plus de 31.800 morts), le Premier ministre britannique Boris Johnson, lui-même un rescapé du Covid-19, a jugé dimanche que ce n’était « pas le moment, cette semaine, de mettre fin au confinement » décrété fin mars.

La peur d’un rebond de la pandémie envahit la planète, des foyers ressurgissant, notamment à Séoul et Wuhan.

Mais le spectre d’une deuxième vague, voire d’une troisième, brandi par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), est omniprésent.

La ville de chinoise de Wuhan, où le virus avait commencé à frapper, est venue le rappeler : les autorités y ont annoncé dimanche un nouveau cas, après plus d’un mois de répit à la suite d’un confinement draconien.

En Corée du Sud, où la progression du virus avait également été stoppée, la capitale Séoul a dû de son côté ordonner la fermeture des bars et des discothèques, après de nouveaux cas de Covid-19.

Ce nouveau foyer « fait prendre conscience que ce genre de situation peut se présenter n’importe quand », a souligné dimanche le président sud-coréen Moon Jae-in. « Ce ne sera pas fini avant que ce soit vraiment fini », a-t-il martelé.

Egalement citée en exemple, l’Allemagne a pour sa part vu le seuil critique de 50 nouvelles contaminations pour 100.000 habitants être franchi dans trois cantons.

Les restrictions imposées devront même désormais y rester en vigueur au moins jusqu’au 1er juin, le dirigeant conservateur espérant pouvoir rouvrir magasins et écoles primaires « au plus tôt » au début de ce même mois et certains bars et restaurants dès les premiers jours de juillet. En outre, « une quarantaine pour les personnes » qui entrent au Royaume-Uni en avion devrait bientôt être instaurée.

 

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie Une partie du monde produit, et une autre consomme