La tenue en Tunisie du sommet de l’OIF au centre d’un entretien BCE/ Mushikiwabo

15-04-2019

Le président Béji Caïd Essebsi s’est entretenu ce lundi 15 avril à Carthage avec la Secrétaire Générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Louise Mushikiwabo, qui effectue une visite de travail en Tunisie du 14 au 16 avril.
Mushikiwabo a indiqué que sa visite en Tunisie s’inscrivait dans le cadre de la poursuite des concertations autour des préparatifs de notre pays, pour accueillir le 18ème Sommet de la francophonie, en novembre 2020, et l’ouverture d’un bureau régional de l’Afrique du Nord de l’OIF à Tunis.

La présidente de l’OIF a indiqué que le choix de la Tunisie, pays du leader défunt, Habib Bourguiba, et l’un des pères fondateurs de l’organisation, pour abriter le prochain sommet est une manière de reconnaître son rôle historique et central. C’est aussi, une manière d’encourager les efforts du pays, en matière de consécration de ses principes démocratiques et des droits de l’homme, indique un communiqué de la présidence.

Elle a souhaité que ce sommet serve à promouvoir la paix et la stabilité des peuples qui ont l’espace francophone, en partage.

Le chef de l’Etat a insisté, lui, sur l’état d’avancement des préparatifs, pour la tenue du sommet de la francophonie, en novembre 2020 à Tunis.

La Tunisie œuvrera pour que ce sommet soit une occasion de consolider le partenariat entre pays francophones, a-t-il dit, appelant à ce que les valeurs de solidarité et d’échange culturel et humain entre les peuples, règnent dans l’espace francophone.

Gnet

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun