Lancement officiel de la French Tech Tunis, dédiée aux Start-Ups

14-11-2019

La « French Tech Tunis » a obtenu sa labellisation en avril dernier. C’est lors d’un déjeuner-presse organisé à l’Institut Français de Tunisie ce jeudi 14 novembre, qu’a eu lieu le lancement officiel de cette communauté. Une communauté dédiée aux Start-Ups et plus généralement aux écosystèmes gravitant autour du domaine du numérique et de l’innovation.

Au départ, la French Tech, comme son nom l’indique, est une initiative de l’Etat français. Ce réseau fédère l’ensemble des acteurs du secteur du numérique ayant déjà des relations fortes avec la France. Il s’agit du plus grand réseau européen de start-ups et dispose des plus grandes levées de fonds.

« Il paraissait donc normal dans ce contexte de créer la French Tech Tunis », nous explique Neila Benzina, Président de la French Tech Tunis. En effet, la Tunisie se pose comme étant un des pays les plus avancés dans le domaine du numérique en Afrique. Le pays compte de plus en plus de start-ups, incubateurs, associations/fonds, universités, écoles ou encore experts de la tech. A cet égard, le « Global Innovation Index 2018 » a placé la Tunisie parmi les 20 pays ayant « out-performé » en innovation par rapport à leur développement. D’autres projets en cours, comme la création de la « Station T », de « l’Ecole 42 » ou encore de la loi « Star-up Act », montrent bien que la Tunisie a son rôle à jouer sur la scène numérique mondiale.

La communauté French Tech Tunis aura trois objectifs :

D’abord du côté évènementiel. Il s’agira de créer un rendez-vous régulier appelé « café de l’innovation ». L’objectif étant de tenir au courant les membres de la French Tech Tunis des dernières informations en termes d’innovation. 

Par ailleurs, la création de la Maison French Tech Tunis. Un outil qui permettra d’accéder facilement aux services qu’offre cette communauté afin que les adhérents accélèrent leur croissance en s’appuyant sur les outils de la French Tech. Par exemple, celui du French Tech Visa qui rend plus facile la mobilité des talents tunisiens pour qu’ils se rendent en France, favorisant ainsi l’échange d’expérience et l’ouverture à des marchés étrangers.

Enfin, la communauté French Tech est aussi très présente en Afrique avec son projet AfricCifTech regroupant toutes les communautés French Tech présentent sur le continent. L’objectif étant de booster l’innovation et la croissance des start-ups,en s’appuyant sur la mobilisation de la diaspora des différents pays.

« Nous voulons aussi améliorer l’attractivité de la Tunisie », affirme Neila Benzina. En effet, le French Tech Tunis donnera l’opportunité à des start-ups tunisiennes d’aller s’implanter en France, mais aussi à des start-ups françaises de venir s’installer en Tunisie.

La French Tech Tunis se pose donc comme étant un porte-voix pour les porteurs de projets technologiques. Elle se veut également être une plateforme opérationnelle basée sur l’échange, la mobilisation et la promotion du monde des start-ups en Tunisie.

Wissal Ayadi

Lire aussi

National National National National Tunisie : Fakhfakh annonce un gouvernement restrei
Économie Économie Économie Le haut conseil tuniso-libyen des hommes d’a
Économie Économie Économie Économie Tunisie/ Agriculture Biologique : Un syndicat qui