Le barreau pointe la répression du pouvoir politique, et annonce une grève générale

23-04-2019

Le Conseil de l’ordre des avocats annonce une grève dans l’ensemble des tribunaux du pays, le mercredi 24 avril, avec présence sur les lieux du travail.

Lors d’une réunion de crise, tenue hier lundi 22 avril, au siège de la Cour d’appel de Jendouba, et après s’être arrêté à l’agression dont était victime le président de l’Union régionale du gouvernorat, Me Fayçal Nagatti, le barreau a décidé, par ailleurs, l’organisation de sit-in devant le ministère de l’Intérieur, dont la date et l’organisation seront arrêtées par le bâtonnier.

Le COA a aussi décidé, selon un communiqué, de prévenir l’ensemble des conseils de l’ordre arabes, régionaux et internationaux, ainsi que les organisations sociales, professionnelles et des droits de l’homme de l’atteinte contre les avocats, la tentative de s’attaquer aux droits et libertés et le retour au despotisme.

Le conseil de l’ordre des avocats a exprimé, en préambule, sa condamnation de l’agression contre le président de l’ordre régional des avocats de Jendouba, et le traitement négatif de cette question par le parquet, appelant le chef de l’Etat, le chef du gouvernement et le ministre de l’Intérieur à assumer leurs responsabilités et à présenter les coupables à la justice.

Le barreau dit rejeter « la tentative du pouvoir politique d’étendre son hégémonie, et de suivre la politique de répression et de transgression des libertés et des droits fondamentaux des citoyens ».

Gnet

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun