Le Kaak Warka de Zaghouan, pâtisserie incontournable de l’Aïd El-Fitr

22-05-2020

Le mois saint de ramadan touche à sa fin. L’Aïd El-Fitr vient célébrer son achèvement. La tradition veut que des pâtisseries soient confectionnées. En Tunisie, chaque région dispose de sa spécialité. Une des plus célèbre est le fameux Kaak Warka, typique de la ville de Zaghouan située à 60km de Tunis la capitale. Nous nous y sommes rendus afin de découvrir le secret de ce petit gâteau incontournable.

C’est dans la médina de Zaghouan que le Kaak Warka est fabriqué. Presque sur chaque porte, une pancarte est placardée, qui indique la fabrication et la vente de ces petites douceurs, si typiques de la région.

En effet, leur confection est restée traditionnelle et faite maison. Mounira Marzouk est l’une de ces pâtissières qui passe ses journées à faire des Kaak Warka. Elle habite une maison traditionnelle, avec une cour intérieure et des pièces adjacentes qui l’entourent.

Depuis 18 ans, elle vit de la vente de ses gâteaux. Chaque jour, elle fabrique environ 20kg de Kaak. Pour elle, il s’agit de son métier mais aussi d’une passion. A l’approche de l’Aïd, les commandes se font plus importantes. « Je travaille presque nuit et jour pour pouvoir satisfaire la demande », nous dit-elle.

Elle a été formée par sa maman. En effet, pour la plupart des familles, c’est une tradition qui se perpétue de mère en fille. Mounira a ainsi elle-même formé ses enfants, qui l’aident.

C’est grâce à la vente des Kaak que Mounira subvient à ses besoins. « Grâce à mon métier, j’ai pu faire en sorte que mes enfants fassent des études. Ma fille est professeur et mon fils fait des études en électricité ».

Les Kaak Warka sont faits à base d’une pâte très fine farcie à la pâte d’amande. Mais ce qui fait la renommée de Zaghouan pour les Kaak, c’est bien évidemment le Nesri. Une fleur qui ne pousse que dans la région et de laquelle on extrait une eau parfumée qui rend ces petits gâteaux si particuliers.

« Le Nesri ne pousse qu’ici car l’eau est naturellement très douce », nous explique Mounira. Cette eau de Nesri sert de liant à la confection de la pâte d’amande.

Mais le Nesri ne sert pas seulement à parfumer, il dispose également de bienfaits pour la santé notamment  pour la circulation du sang au niveau cardio-vasculaire.

A l’origine, les Kaak Warka datent de l’époque andalouse. La légende raconte que ces derniers faisaient parvenir clandestinement de l’or à l’intérieur de ces gâteaux jusque dans la région de Zaghouan.

Retrouvez dans la vidéo ce dessus, un reportage consacré au Kaak Warka de Zaghouan.

Wissal Ayadi

Lire aussi

National National National National La Tunisie passera cette semaine à la 3ème phase