Meurtre à Mghila : Explosion de trois mines lors du déplacement de responsables sécuritaire et judiciaire

22-02-2019

Trois mines ont explosé jeudi lors du déplacement du directeur du district de la sécurité nationale, et du substitut du procureur de la république, au Mont Mghila pour faire le constat du corps décapité de Mohamed Lakdhar Makhloufi, dont la tête a été retrouvée dans un cageot, sur les mêmes hauteurs, selon le porte-parole officiel du tribunal de première instance de Kasserine, Achraf Youssefi.

Dans une déclaration à la correspondante de la TAP dans la région, Youssefi a affirmé que les mines n’ont pas touché ni blessé les deux hauts responsables sécuritaire et judiciaire.

Les unités militaires et celles de la garde nationale avaient découvert hier, le cadavre du citoyen Mohamed Lakdhar Makhloufi, à quatre Km de la région Faydh Khaled de la délégation de Sbeïtla.

Dans un communiqué paru sur son site, le ministère de la Défense a annoncé que ces unités avaient commencé les recherches hier matin, jeudi, dès que l’information du meurtre d’un adulte sur les hauteurs de Mghila, une zone militaire tampon, leur a été parvenue.

Le département réitère son appel aux habitants des régions limitrophes des hauteurs ouest de ne pas se rapprocher, ou accéder aux zones militaires tampon, et ce en préservation de leur vie contre les éléments terroristes retranchés dans ces régions.

Gnet

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun