Trois partenariats franco-tunisiens pour promouvoir le transport en commun dans le Grand-Tunis

24-07-2019

Trois partenariats franco-tunisiens entre l’Agence Française de Développement (AFD), les acteurs du transport urbain en Tunisie (Ministère du Transport, SNCFT et TRANSTU) et leurs homologues français (RATP et CODATU) ont été signés, le lundi 22 juillet 2019, dans le cadre du programme du Ministère du Transport en faveur du développement du transport en commun dans l’agglomération du Grand Tunis, annonce ce mercredi 24 juillet un communiqué de l’ambassade de France dont une copie est parvenue à Gnetnews.

Ces accords triparties, financés sur les ressources du Fonds d’Expertise Technique et d’Echanges d’Expériences (FEXTE), mises à disposition sous forme de subvention par l’AFD, ont été formalisés en présence du Ministre du Transport, M. Hichem BEN AHMED, et l’Ambassadeur de France, M. Olivier POIVRE D’ARVOR.

Ces accords s’inscrivent dans le cadre de la visite de haut niveau d’une délégation du ministère français des transports, conduite par M. Jacques LE GUILLOU (Coordinateur pour la partie française de l’accord franco-tunisien dans le secteur des transports), venue participer à la réunion de la Commission mixte sectorielle de coopération.

« Ces accords viennent renforcer une dynamique de coopération réussie entre les deux pays et qui couvre déjà de nombreux domaines dans le secteur des transports terrestres, maritimes et aériens. Ils répondent à des besoins de coopération institutionnelle très concrets (études, renforcement de capacités…) de son département ministériel et vont permettre de soutenir, à l’heure où la SNCFT et la TRANSTU sont amenées à relever de nouveaux défis comme la mise en service du RFR, d’apporter des savoir-faire, de l’expertise et de l’expérience issus de la RATP et de la COTADU. », a déclaré le ministre du Transport.

Selon l’Ambassadeur de France ces partenariats visent à répondre en priorité aux besoins quotidiens des usagers des sociétés publiques de transport soucieux de bénéficier d’un service performant par sa fiabilité et sa qualité. Ils permettront de traiter des sujets très concrets pour le ministère du Transport (poursuite et mise en œuvre des recommandations d’études stratégiques) mais aussi et surtout pour la TRANSTU et la SNCFT (mise en place et organisation de l’exploitation des lignes, réception des ouvrages, essais sur site, gestion des équipements, formation des personnels, entretien et maintenance des installations, assistance pour l’exploitabilité de la billettique…) et apporter aux deux partenaires par des échanges d’expérience des bénéfices réciproques. ».

Le Fonds d’Expertise Technique et d’Echanges d’expériences (FEXTE) finance des programmes de coopération technique et des études de préparation de projet dans les pays d’intervention de l’AFD. Depuis 2016, l’AFD a engagé en Tunisie 3,1M € de fonds FEXTE en faveur des secteurs des transports et de la santé.

D’après Communiqué

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun