Un nouveau chapitre inhérent à « l’enfant victime », ajouté au code de l’enfance (Laâbidi)

11-04-2019

La ministre de la Femme, de la Famille, de l’Enfance et des Personnes âgées, Néziha Laâbidi, a annoncé ce jeudi 11 avril 2019 à Tunis, que la révision du code de l’Enfance a pris fin, et qu’un troisième chapitre, consacré à l’enfant victime, y a été introduit.

Ouvrant ce matin une conférence à Tunis sur les droits de l’enfant dans les médias audiovisuels, la ministre a appelé à trouver une équation entre la liberté d’expression et les règles devant être respectées pour la protection de l’enfant, notamment les contenus à même de violer l’identité de l’enfant, et véhiculer une image stéréotypée, reposant sur "la discrimination, et la justification de la violence infligée aux enfants".

Laâbidi a encore indiqué que 17 mille signalements étaient parvenus en 2018 aux services des délégués de protection de l’enfance, dont 14 mille ont été traités.

Elle a estimé que certaines productions TV ou spots publicitaires contribuent à approfondir la situation précaire que vivent les enfants, ce qui requiert des dispositions préventives à caractère légal.

Des expériences comparées en matière de régulation du paysage audiovisuel, à l’instar de l’expérience bosniaque, et l’expérience belge ont été présentées, en présence des délégués de protection de l’enfance, de représentants de la société civile, et d’experts nationaux et internationaux.

Gnet