L’ANETI aide les petits entrepreneurs à restructurer leurs activités face à la crise

03-04-2020

« Le versement des bourses d’accompagnement  par l’Agence nationale pour l’emploi et le travail indépendant (ANETI) aux jeunes promoteurs, se poursuit jusqu’au 31 mai 2020, et cela jusqu’à nouvel ordre. La rémunération des stages pratiques en entreprise (SPE) se prolonge jusqu’à la fin du mois de mai également, indépendamment des feuilles de présence fournies par les employeurs ».

C’est ce qu’a annoncé Ibtisem Metoui, chef de l’espace entreprendre au bureau régional de l’ANETI à Monastir, lors d’une conférence-vidéo tenue mercredi 01 avril,  en ligne sur les réseaux sociaux.

« Dans le cadre des mesures exceptionnelles prises pour la lutte contre la pandémie Covid-19, le paiement des échéances des crédits de la banque tunisienne de solidarité (BTS) est reporté aussi. Les personnes qui ne sont pas concernées par ce report, sont celles ayant cumulé des dettes durant les mois de décembre 2019, janvier et février 2020 », a-t-elle précisé.

« Nous sommes conscients que les petites entreprises qui représentent une grande partie du tissu économique du pays, ont du mal à survivre  avec l’arrêt total de leurs activités, l’absence d’une continuité de la vente, en  plus des charges mensuelles…C’est pour cela, qu’on va être présents virtuellement, pour orienter ces jeunes entrepreneurs qui viennent de lancer leurs projets, les conseiller et les aider à restructurer leur travail, et à l’adapter aux circonstances actuelles».

« Quant aux  sessions de formation spécialisées dans la « Création d’Entreprises et Formation d’Entrepreneurs (CEFE) », elles sont annulées pour  les mois d’avril et mai. La reprise s’effectuera juste après la fin du confinement sanitaire général», ajoute-t-elle.

Ibtisem Metoui a indiqué aussi que les jeunes qui souhaitent déposer une demande de bourse d’accompagnement, sont appelés à consulter la page www.emploi.nat.tn. , chercher la rubrique réseaux de bureaux de travail régionaux, et envoyer les papiers demandés scannés par mail.

D’autre part, la chef de service au sein de l’ANETI, Najet Ismail, a assuré que l’objectif de toutes ces mesures est d’aider les employés à garder leurs emplois. Dans ce sens, elle a annoncé que les rémunérations des personnes bénéficiant des contrats Karama, contrats de stage d’insertion à la vie professionnelle (SIVP), et ceux qui travaillent dans le volontariat, seront versées jusqu’au mois de mai également.

« Ceux qui veulent signer un contrat Karama dans l’avenir, doivent déposer leurs demandes en ligne, et les envoyer par mail au bureau d’emploi de leur région,  à condition qu’ils soient embauchés pour la première fois, et qu’ils n’ont pas reçu des virements chevauchés de couverture sociale CNSS, durant une période de 24 mois successifs. Pour toute autre requête ou information, le personnel  de l’ANETI sera à la disposition des jeunes demandeurs d’emploi à travers le mail, et cela durant les horaires administratifs. »

Emna Bhira

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie Une partie du monde produit, et une autre consomme