A Genève, Chahed fait des annonces pour améliorer le climat du travail

12-06-2019

Le Chef du gouvernement, Youssef Chahed, a annoncé hier, mardi 11 Juin, à Genève l’intention de la Tunisie de ratifier la convention internationale du travail n’o 129, au sujet de l’inspection du travail dans le secteur agricole, "ainsi on aura ratifié les quatre conventions internationales de travail liées à la gouvernance".

Lors d’un discours devant la conférence annuelle de l’Organisation internationale du travail pour son centenaire, Chahed a, par ailleurs, fait état de la ratification prochaine de la convention n'o 187 inhérente à la santé et à la sécurité au travail, pour un environnement professionnel sain et sûr, ainsi que le protocole 2014 relatif au travail obligatoire.

"En Tunisie, on a foi qu’il n’y a pas de sens de réaliser de forts taux de croissance, si cela n’est pas accompagné par le respect des droits fondamentaux dans le travail et s’il n’est pas accompagnée d’une volonté sincère d’en distribuer les fruits d’une manière juste et équitable", a-t-il souligné.

"La croissance économique reste vulnérable et ne permet pas de réaliser la croissance escomptée, s’il n’y a pas un climat de démocratie et de respect des droits de l’homme, où les conditions sociales et les attributs d’une vie décente sont inexistants", a-t-il ajouté.

Le locataire de la Kasbah a salué l’ouverture d’un bureau de projets de l’OIT en Tunisie en 2012, formulant le souhait qu’il soit un bureau permanent, en vue de consolider la coopération et de renforcer le rayonnement de l’organisation au Maghreb et en Afrique.

Chahed s’est arrêté à la teneur du rapport du Directeur Général de l'OIT sur la situation du peuple palestinien, et sa souffrance face à la poursuite de l’occupation, et l’absence d’une solution juste globale à la cause palestinienne.

Il a réitéré "la position constante de la Tunisie, et son attachement à la légalité internationale et aux références internationales, notamment le droit du peuple palestinien à instaurer son Etat indépendant et sa capitale al-Quds el-Sherif, de manière à en préserver la dignité et son droit à l’autodétermination".

Le chef du gouvernement a mené plusieurs entretiens, à Genève, avec des dirigeants maghrébins, africains et européens ou il a été question notamment de coopération politique, et économique.

Gnet

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun