Abassi s’alarme de la hausse sans précédent de l’inflation, ayant nécessité une décision audacieuse

20-02-2019

Le gouverneur de la banque centrale, Marouan Abassi, s’est alarmé cet après-midi lors d’un point de presse, tenu au siège de la BCT, de la hausse sans précédent du taux d’inflation, qui est le « coût de l’inaction ». La BCT se devait de prendre « une décision audacieuse », en relevant le taux d’intérêt directeur, pour maîtriser les pressions inflationnistes, a-t-il dit en substance, prévoyant une baisse du taux d’inflation à moins de 7 % à la fin de l’année 2019,

Le but du relèvement de 100 points de base du taux d’intérêt directeur, qu’il a qualifiée de difficile est « de rétablir l’ancien taux d’inflation, à travers le renforcement de la production nationale. »

Abassi a, par ailleurs, évoqué l’aggravation du déficit commercial qui a créé « un déséquilibre structurel », suscitant une réelle inquiétude sur les réserves en devises, estimées à 84 jours d’importation en 2018, contre 93 jours une année auparavant.

Il a encore souligné que l’Institut d’émission œuvrait « à instaurer une stabilité financière », à travers notamment « une politique d’anticipation et de prévention ». Nous y reviendrons dans nos prochaines éditions.

E.B.

 

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun