Al-Joumhouri réclame la démission du président de l’INPDP, Chawki Gaddes

22-02-2019

Le parti al-Joumhouri appelle le président de l’instance nationale de protection des données personnelles, Chawki Gaddes, à démissionner, et propose la nomination d’une autre personnalité indépendante, « préservant la place de l’instance et la protégeant de toute interférence avec des missions partisanes, opposées à son rôle principal dans un pays qui tend à enraciner sa transition démocratique ».

L’appel d’al-Joumhouri intervient après l’annonce du coordinateur général du nouveau parti du gouvernement, Tahya Tounes, « de charger le président de l’INPDP, Chawki Gaddes, d’en superviser le congrès, prévu dans les semaines à venir ».

Le parti réclame, dans un communiqué, cette démission du fait du « rôle national, de la sensibilité de cette instance, et de la nécessité d’en préserver l’indépendance et l’impartialité, et vu l’extrême préjudice qui lui sera porté, à même d’en écorner la crédibilité ».

Le parti évoque un mauvais choix, et critique « l’approbation implicite de Chawki Gaddes de ce rôle contraire à sa position ».

Gnet

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun