Al-Massar pointe le retour du discours de violence politique

15-05-2019

Le parti al-Massar se dit « inquiet » du retour du discours de violence entre protagonistes politiques, signalant que « de nombreuses déclarations d’activistes, de politiques et de députés ont dévié de l’éthique de la controverse politique, ce qui est de nature à accentuer la désaffection du citoyen et à augmenter le niveau de violence dans la société. »

Le parti de la voie démocratique et sociale met en garde contre « les répercussions de la tension sociale qui est de nature à impacter le climat général des élections », ayant débuté, souligne-t-il, avec le début de l’inscription sur le registre électoral.

Le parti appelle les pouvoir législatif et exécutif à hâter l’installation des instances constitutionnelles « pour préserver le processus de transition démocratique contre tout achoppement et déclin. »

Al-Massar dit son soulagement de la décision de la HAICA d’aller de l’avant en matière d’application de la loi contre toutes les chaînes contrevenantes, et l’appelle « à réguler davantage le paysage médiatique ».

Gnet

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun