BCE appelle à mettre un terme à la guerre fratricide en Libye

11-04-2019

Le président de la république, Béji Caïd Essebsi, a affirmé hier, mercredi 10 avril 2019, dans une communication téléphonique, avec le président du Conseil présidentiel du gouvernement d’union libyen, Faez el-Sarraj, et l’émissaire spécial des Nations-Unies en Libye, Ghassen Salama, « la nécessité d’éviter l’escalade militaire en Libye. »

Le chef de l’Etat a appelé ses interlocuteurs « à mettre un terme à cette guerre fratricide, » exhortant les différentes parties « à s’en tenir à la trêve, à la retenue et à faire valoir le dialogue, pour épargner au peuple libyen frère davantage de pertes et de souffrance ».

BCE a, par ailleurs, évoqué « l’importance de préserver le processus politique pour régler la crise en Libye, sous l’égide des Nations-Unies, ce qui rend à ce pays sa sécurité et sa stabilité et lui évite les affres de la discorde et de l’affrontement ».

Il a réitéré le soutien de la Tunisie aux efforts onusiens pour parvenir à « un règlement politique global » en Libye.

Gnet

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun