Concurrent direct de Mourou, Jebali dépose sa candidature à la présidentielle de la mi-septembre

07-08-2019

Hamadi Jebali a déposé hier, mardi 06 août, son dossier de candidature à l’élection présidentielle anticipée de la mi-septembre, auprès du siège central de l’instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE), sis aux Jardins du Lac.

L’ex-dirigeant d’Ennahdha et ancien chef du gouvernement se présente en tant que candidat indépendant.

Hamadi Jebali qui avait succédé au lendemain de l’élection de l’ANC, au défunt président Béji Caïd Essebsi, alors Premier ministre, a occupé le fauteuil au palais de la Kasbah, pendant la première partie du règne de la troïka.

Il avait démissionné de la primature le 19 février 2013, pour ne pas avoir réussi à faire aboutir sa proposition de former un gouvernement de technocrates, sans appartenances politiques, dans la foulée de l’assassinat de Chokri Belaïd.

Jebali a démissionné un peu plus d’une année après, en Mars 2014, du Secrétariat général d’Ennahdha. Le 11 décembre de la même année, il annonce son départ du mouvement, après avoir été l’une de ses figures de proue pendant des décennies, invoquant des « divergences » avec ses dirigeants atour de « choix politiques et stratégiques ».

Resté ces dernières années en retrait de la vie politique, se contentant d’apparitions épisodiques, Jebali a annoncé fin avril dernier sa candidature à la fonction présidentielle, en son nom personnel, sans être soutenu par aucun parti.

L’ancien leader nahdhaoui qui aurait toujours des sympathisants au sein de la large base d’Ennahdha, pourrait en grignoter des voix à Abdelffatah Mourou, dont la candidature a été entérinée hier, en tant que candidat officiel du mouvement islamiste à la fonction présidentielle. Même s’il cherche à mobiliser au-delà de sa famille politique initiale.

Gnetnews

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun