Edouard Philippe : le retour « à la vie d’avant » ne se fera « probablement pas avant longtemps »

19-04-2020

AFP-Les Français ne retrouveront « pas tout de suite et probablement pas avant longtemps » leur « vie d’avant » la crise du coronavirus, a averti dimanche Edouard Philippe en présentant « les grandes règles » qui devraient conduire au déconfinement à partir du 11 mai.

L’épidémie de coronavirus a fait au moins 19.718 morts en France depuis début mars, soit 395 de plus en 24 heures, mais le nombre de patients hospitalisés et en réanimation poursuit sa lente décrue, a indiqué lors de cette conférence de presse le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon.

« Nous ne sommes pas sortis de la crise sanitaire », a encore prévenu le Premier ministre, tout en admettant que « nous marquons des points contre l’épidémie » et que « la situation s’améliore progressivement, lentement mais sûrement ».

« Imaginez que parce la situation aurait cessé de s’aggraver et qu’elle commencerait à s’améliorer, l’épidémie serait derrière nous, ça, ce serait une erreur », a-t-il insisté lors d’un point-presse à l’hôtel Matignon.

Le Premier ministre a également rappelé que la crise économique serait « brutale » et « ne fait que commencer ». « La production s’est presque arrêtée, la consommation aussi », a-t-il relevé, estimant que « jamais dans l’histoire du monde un tel arrêt aussi massif, aussi général, n’a été vécu ».

M. Philippe a assuré qu’il présenterait « dans les jours qui viennent » le plan détaillé de déconfinement qui est « en train d’être travaillé » par le gouvernement, sous l’égide de Jean Castex.

Mais il faudra avoir « toujours à l’idée que notre vie à partir du 11 mai ce ne sera pas exactement la vie d’avant le confinement. Pas tout de suite et probablement pas avant longtemps », a-t-il souligné, ajoutant que les Français devront « apprendre progressivement à organiser notre vie collective avec ce virus ».

Depuis le début du confinement, les forces de l’ordre ont réalisé « 13,5 millions de contrôles et plus de 800.000 infractions ont été constatées », a également déclaré Edouard Philippe.

Grâce à ce dispositif, le « respect du confinement a été globalement très satisfaisant », a estimé le Premier ministre, en constatant « une immense diminution du nombre de déplacements » partout en France, aussi bien « vers les commerces, vers les épiceries, vers les stations de transport » que « vers les bureaux ».

Sur les 19.718 morts en France depuis début mars, un total de 12.069 décès a été enregistré dans les hôpitaux (+227) et 7.648 (+168) dans les maisons de retraite médicalisées (Ehpad) et autres établissements médico-sociaux, a précisé Jérôme Salomon.

Le nombre de personnes hospitalisées pour une infection au Covid-19 a très légèrement diminué (-29 en 24 heures), à 30.610, continuant de reculer pour le 5e jour de suite, tandis que les cas graves en réanimation ont reflué pour le 11e jour consécutif, à 5.744 (-89 en 24h).

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie Une partie du monde produit, et une autre consomme
Politique Politique Politique Tunisie : Kaïs Saïed et l’idée d’un