Ennahdha appelle le gouvernement à revoir son programme pour être en phase avec l’après-coronavirus (Harouni)

04-05-2020

Le président du Conseil consultatif d’Ennahdha, Abdelkarim Harouni, a déclaré ce lundi 4 mai, que son mouvement appelle le gouvernement « à revoir son programme et  le budget, afin qu’ils soient au niveau des dangers et des répercussions de cette crise sans précédent ».

Lors d’un point de presse au siège de son mouvement à l’issue de la tenue le week-end écoulé de la réunion de l’instance suprême d’Ennahdha, Majless al-Choura, Harouni a indiqué que « ce qui a été mis en place avant le coronavirus ne peut servir de base de travail dans l’après-coronavirus. »

Il a appelé à un programme avec « des mesures adaptées à l’étape, qui sera élaboré en concertation avec les partis au pouvoir et d’opposition, les organisations nationales et la société civile, de manière à ce qu’il traduise l’unité nationale, et permette de faire face à cette situation exceptionnelle ».

Le dirigeant d’Ennahdha a, par ailleurs, ajouté que son mouvement appelle à « une charte politique et morale éloignant les membres du gouvernement et les blocs du parlement des querelles et conflits qui ne sont pas dignes de la Tunisie ».

« Ennahdha salue les relations positives entre le président de la république, le président du parlement et le chef du gouvernement, des pouvoirs qui sont régis par la constitution », a-t-il encore souligné, rejetant les tentatives qui cherchent à provoquer « une crise entre les symboles de l’Etat ».

Abdelkarim Harouni a, par ailleurs, évoqué les assises d’Ennahdha devant se tenir, en cette année 2020. « Nous allons œuvrer à bien nous préparer à ce congrès et à réunir les conditions de réussite, étant donné qu’il s’agit d’un évènement national qui est suivi par le monde », a-t-il assuré.

Gnetnews