Exploitation par la France des richesses de la Tunisie : « Un pur mensonge », selon l’ambassadeur

05-11-2019

L’ambassadeur de France à Tunis, Olivier Poivre d’Arvor, estime exercer sa mission de diplomate et se déplacer à travers la Tunisie, comme le fait son homologue tunisien en France.

En réponse à une question sur sa présence dans les forums, les festivals et autres, il a estimé que l’action diplomatique semble être incomprise, « j’exerce mes activités, comme le fait mon collègue l’ambassadeur de Tunisie à Paris, qui a toute la latitude de se déplacer, de se rendre dans les villes, les écoles, de suivre les événements, » etc.

Dans une interview accordée au Journal arabophone Assabah, parue dans son édition de ce mardi 05 novembre, et relayé par le site de Nesma, OPDA a souligné que « les diplomates étrangers en France travaillent comme je le fais, ils se déplacent entre les villes françaises, et n’ont pas besoin d’une autorisation préalable. Depuis mon arrivée en Tunisie, je n’ai pas arrêté de me déplacer à travers ses villes du Nord au Sud, je me rends à Hammamet, Sousse, et Djerba pour rassurer les touristes, et faire ce que font tous les diplomates dans le monde, soit le suivi des projets financés par la France, tout en s’arrêtant sur ce qui a été réalisé et ce qui ne l’a pas été ».

« Je suis prêt à visiter Kairouan pendant le Mouled, je suis subjugué par cette fête religieuse et je vais assister aux festivités qui s’y déroulent », a-t-il souligné.

Au sujet des accusations adressées à la France d’exploiter les richesses naturelles de la Tunisie, il a rétorqué que « ce qui est propagé par une catégorie considérée comme étant minoritaire, n’attente en rien aux relations historiques entre les deux pays ».

« En ce qui concerne les ressources naturelles, je pourrais affirmer en tant qu’historien et anticolonialiste, que nous avons franchi depuis 1956 un long chemin dans ces relations. La France n’exploite en rien ces ressources, il y a évidemment des intérêts français ; pour ce qui de la COTUSAL, (compagnie générale des salines de Tunisie), il s’agit d’une compagnie d’exploitation de sel naturel, et non de richesses souterraines, c’est une société tunisienne qui réalise des bénéfices de 5 millions de dinars/ an pour l’Etat tunisien ».

« Il a y a peut-être d’autres pays qui le font, mais la France n’en fait pas partie, si c’était le cas, on l’aurait dit », a-t-il tranché, signalant que « la deuxième vérité est que le déficit français équivaut à un milliard d’euro, et partant nous sommes envers un gros mensonge, celui l’exploitation des richesses tunisiennes par la France ».

« Ce qui se dit par une petite minorité est un pur mensonge, ce sont des informations fallacieuses, COTUSAL est une société tunisienne et la France a une participation à son capital. Ce n’est pas la COTUSAL qui est aujourd’hui le problème, mais le problème c’est la Tunisie, qui a arrêté l’accord avec elle il y a une année », a-t-il déploré, ajoutant que « la Tunisie est un pays indépendant et souverain, chose qui ne peut faire l’objet d’aucun doute, comme tous les pays du monde, c’est un pays qui a besoin des autres sur les plans économique, commercial et culturel ».

Gnetnews

2 Auteurs du commentaire
plus récent plus ancien Le plus populaire
tounsi blid.

M. OPD est un sacre menteur, qui aime la tunisie comme il aimera la bolivie ou le nicaragua lorsqu,il sera missionne dans d, autres pays. Quelqu, un de son intelligence et de son experience ne peut raisonnablement ignorer l, existence du neo colonialisme pratiquee par les grandes puissances europeennes en afrique, asie , oceanie ou amerique ! La France capitalistique nous enleve les plus gros cerveaux (ingenieurs, techniciens, medecins, scientifiques etc..) non pas par les armes mais en leurs faisant miroiter l, enrichissement capitalistique en fonction des besoins de son economie… je ne vous parle meme pas des entreprises delocalisees… Lire la suite »

Anonyme

Oui « c’est un pur mensonge » Le phosphate sous direction française a été florissant Metlaoui d’appelé Petit-Paris avec ses jardin fleuri et sa propreté et il y avait un vrai développement urbain. le phosphates est entre nos main qu’est ce nous avons fait avec cette ressource regardé Metlaoui et Moulares c’est des ruines la compagnie de phosphate de gafsa est au bord de la faillite. Maintenant avec le ciel ouvert les camion géants et toute cette foutaise et on ne peut atteindre la production de 1930 Vous oubliez le phosphate et vous parler de sel qui ne se compare pas et… Lire la suite »

tounsi blid.

On en arrive a la conclusion, que le systeme capitaliste instaure entre les etats des rapports de force economiques et financiers qui empechent les moins developpes a devenir autonome et autosuffisant .(Ricardo avec son principe de la specialisation des etats dans les secteurs ou ils sont les plus competitifs mondialement ) les dirigeants des pays en voie de developpements ne pouvant demander des aides, des annulations ou des reports de credits en fermant leurs frontieres meme de maniere ciblee pour permettre a l , economie locale de se renforcer… l, installation de l, agroalimentaire et la grande distribution francaise comme… Lire la suite »

Lire aussi

National National National National Tunisie : Fakhfakh annonce un gouvernement restrei
Économie Économie Économie Le haut conseil tuniso-libyen des hommes d’a
Économie Économie Économie Économie Tunisie/ Agriculture Biologique : Un syndicat qui