Financement des entreprises : Le mécanisme de garantie de l’Etat désormais opérationnel

30-05-2020

L’Association professionnelle tunisienne des banques et des établissements financiers (APTBEF) a réagi quant à la publication de la circulaire de la banque centrale tunisienne  (BCT) n° 2020-12 du 28 mai 2020 relative aux nouveaux financements exceptionnels des banques accordés aux entreprises et aux professionnels.

Cette circulaire, indique l’association, s’ajoute au décret n°6-2020 déjà promulgué par le chef du gouvernement, dans sa partie mécanisme de garantie de l’Etat. Ils constitueront ainsi le socle de financement de l’entreprise durant cette période difficile. Et ce dans le but d’assurer, à la fois, le maintien des activités de ces entreprises. Et de contribuer notamment à leur relance.

« Le mécanisme de garantie de l’Etat est désormais opérationnel. Il peut être utilisé par les clients qui peuvent faire, dès à présent, la demande à leurs banques », confirme l’APTBEF.

En effet, le secteur bancaire a, depuis le début de la crise, commencé à accompagner les entreprises. Ce secteur ne manque pas d’augmenter encore sa contribution avec les nouveaux textes. L’objectif étant de permettre un retour à la normale de ses clients et, plus globalement, de l’économie tunisienne.

Pour l’Association, la période qui se profile est une période délicate. Il faudra en outre faire preuve d’une flexibilité et d’une célérité dans toutes les phases de traitement des dossiers. Et surtout dans le processus global (intra et extra banques) de mise en place des concours, de leur refinancement et de leur couverture.

« Ce n’est qu’ainsi que les objectifs ciblés par les nouveaux textes peuvent être atteints », ajoute l’APTBEF.

Au final, l’association a réaffirmé que le secteur bancaire s’engage, comme à l’accoutumée, à faire preuve d’un grand sens de la responsabilité et d’une grande réactivité en cette période cruciale.

Communiqué

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie « La crise du Coronavirus a apporté le coup de
Économie Économie Économie Économie « Ils m’ont démis de mes fonctions pour vendr
Économie Économie Économie Économie Tunisie : Fakhfakh rencontre les bailleurs de fond