Hammamet: Point focal du tourisme durable en Tunisie

27-11-2019

Le Royaume-Uni et la Tunisie s’unissent autour d’une charte pour un tourisme durable à Hammamet. Celle-ci  a été signée ce mardi 26 novembre, l’objectif étant de faire de la plus célèbre des stations balnéaires de Tunisie, une station de tourisme vert et respectueuse de l’environnement.

Cette charte prévoit l’arrêt de l’utilisation de vaisselle en plastique dans les hôtels d’ici mars 2020. Les pailles en plastiques seront, elles, interdites dès décembre 2019. Les hôtels sont également appelés à gérer eux-même l’élimination et le recyclage des déchets en vue d’obtenir un certificat mondial de tourisme durable d’ici la fin de l’année 2020.

Selon un communiqué de l’ambassade britannique à Tunis, qui cite le Fonds mondial pour la nature (WWF), près de 600 000 tonnes de plastique sont déversées chaque année dans la mer Méditerranée, ce qui coûte 20 millions de dollars (environ 57 millions de dinars) à l’économie tunisienne en raison de l’impact sur le tourisme, la pêche et la navigation.

Les artisans locaux et régionaux font également partie intégrante de cette charte. Ainsi, ils se verront offrir d’avantage d’opportunités pour exposer et vendre leurs marchandises aux touristes.

Ce document devrait conduire à une industrie touristique plus durable et respectueuse de l’environnement en Tunisie, conformément aux attentes des touristes en générale et de la clientèle Britannique en particulier, pour qui Hammamet constitue une destination de choix en Tunisie.

Ont procédé à la signature de cette Charte le maire de Hammamet, le directeur général de l’Office national du tourisme tunisien, l’ambassadrice du Royaume-Uni à Tunis, Louise de Sousa, la responsable du département des destinations et du développement durable au sein de l’Association des agences de voyage britannique (ABTA), les représentants de l’Agence nationale de gestion des déchets (ANGED) et la Fédération tunisienne de l’hôtellerie.

L’adoption de cette charte est la première étape d’un programme de coopération avec l’ambassade britannique en Tunisie. Par ailleurs, d’autres programmes semblables sont en cours pour, notamment, la protection des forêts et des paysages naturels ainsi que pour la préservation du patrimoine de la région.

L’ambassadrice britannique en Tunisie, Louise de Sousa a affirmé que cette charte permettra d’attirer encore plus  de touristes anglais en Tunisie. 

Elle a par ailleurs souligné l’intérêt toujours grandissant des touristes outre-manche, malgré la faillite récente du voyagiste Thomas Cook. 

Gnetnews

 

Lire aussi

National National National National Tunisie : Fakhfakh annonce un gouvernement restrei
Économie Économie Économie Le haut conseil tuniso-libyen des hommes d’a
Économie Économie Économie Économie Tunisie/ Agriculture Biologique : Un syndicat qui