Hatem Ben Salem dévoile les nouveautés de l’année scolaire 2019-2020 

11-09-2019

L’effectif des élèves atteint 2 740 000 pour cette rentrée scolaire 2019-2020 , a révélé le ministre de l’éducation Hatem Ben Salem ce mercredi 11 septembre 2019, lors d’une conférence tenue au siège du ministère.

Ce chiffre est réparti entre 63 000 élèves des écoles préparatoires, 1 177 000 élèves des écoles primaires et 933 000 élèves des collèges et lycées. Ils feront tous leur rentrée le mardi 17 septembre, alors que les enseignants rejoindront leur poste le lundi 16 septembre.

Au sujet des réformes pédagogiques, les nouveautés concernent les programmes des langues, de calcul et des sciences, et visent à améliorer le niveau des élèves des écoles primaires. Les cours d’informatique, de technique et d’économie de l’enseignement secondaire feront l’objet de modifications, et les filières Lettres et Informatique verront les coefficients de certaines matières revues à la hausse.

 « Le ministère a consacré 1000 imprimeries pour l’impression des livres scolaires avec un système d’écriture tactile « braille », dédiés aux personnes aveugles et malvoyantes ».

Concernant l’intelligence artificielle, elle sera intégrée dès les classes primaires, grâce à un accord signé entre le ministère et la société internationale chinoise Huawei.

Pour cette année scolaire, les téléphones portables seront strictement interdits pour les élèves des écoles primaires. « Les enfants souffrent d’un manque de concentration et de problèmes de communication entre eux à cause des téléphones cellulaires ».

Il sera proscrit aux collégiens et lycéens d’apporter leurs portables durant la semaine bloquée.

« 1 092 100 élèves se sont inscrits jusqu’à présent à distance », a souligné Ben Salem, en rappelant que l’objectif pour cette année scolaire, serait de numériser les bulletins de note.

 « D’ici la fin de l’année 2020, les parents recevront aussi les emplois du temps et les bulletins de note de leurs enfants par sms sur leurs téléphones. »

Des recrutements seront effectués pour répondre aux nouveaux besoins pédagogiques et d’encadrement, avec l’augmentation de l’effectif des élèves, avec 56 000 nouveaux élèves attendus, et 6104 établissements d’éducation qui seront opérationnels.

155 400 éducateurs et enseignants seront recrutés d’urgence. 78 000 vont enseigner aux écoles primaires et 76 400 enseignants vont enseigner dans les lycées  ».

Concernant l’infrastructure, le ministre de l’éducation a rappelé que 80% des établissements scolaires sont des anciennes constructions. « D’ailleurs, la plupart de ces espaces ont été restaurés par des particuliers, ou par la société civile car le budget de l’etat consacré à la maintenance est encore limité ».

« A partir de janvier 2020, il y aura le recrutement d’une centaine de sociétés dirigées par des jeunes diplômées, qui vont s’occuper des travaux de la maintenance sanitaire et de la restauration des salles, par le biais des marchés publics ».

« 15 millions de dinars seront consacrés aux équipements des écoles, collèges et lycées et 3 millions de dinars seront consacrés au renouvellement des équipements d’informatique ».

Ben Salem a indiqué que l’objectif est de remplacer les ordinateurs bureau par d’autres portatifs, pour que les élèves des régions intérieures et des familles les plus démunies, puissent avoir accès aux nouvelles technologies ».

  « Concernant les recrutements, 11 000 postes vont être pourvus par les enseignants suppléants contractuels,  et les 2574 diplômés, spécialisés en sciences de l’éducation et de l’enseignement, ils vont rejoindre par intermittence, leurs postes répartis sur tous les gouvernorats à partir de cette rentrée scolaire 2019-2020».

Le ministre prédit une rentrée paisible. Il a même souligné ses bonnes relations avec les syndicats et a annoncé un accord signé avec le syndicat de l’enseignement secondaire qui vise à augmenter l’indemnité de la rentrée scolaire de 360 dinars à 1200 et 1500 dinars brutes. Deux milliards de dinars seront consacrés au profit des enseignants en plus d’un accord sur la prime de permanence pour les directeurs des établissements.

Emna Bhira

 

 

 

 

Lire aussi

National National National National Tunisie : Fakhfakh annonce un gouvernement restrei
Économie Économie Économie Le haut conseil tuniso-libyen des hommes d’a
Économie Économie Économie Économie Tunisie/ Agriculture Biologique : Un syndicat qui