La démission de Saad Hariri n’était pas prévisible, selon son ministre de la Défense

30-10-2019

RT & AFP – Le ministre de la Défense libanais, Elias Bou Saab, a déclaré que la démission du Premier ministre, Saâd Hariri n’était prévisible, mais est conforme à la constitution.

Le chef du gouvernement a agi de la sorte sans concertation avec les blocs parlementaires de la majorité, mais a respecté la constitution, selon laquelle sa démission est officielle, a affirmé Saab dans un entretien avec CNN relayé par RT, signalant que sa démission est intervenue après de longues manifestations dans la rue, où les gens avaient le droit de protester et d’exprimer leur opinion.

Il a ajouté que le président Michel Aoun va charger l’ensemble des ministres à expédier les affaires courantes, jusqu’à la formation d’un nouveau gouvernement.

Il a rappelé que le gouvernement d’expédition des affaires courantes a duré auparavant neuf mois, avertissant que cette situation ne se reproduise.

Le Premier ministre libanais Saad Hariri et son gouvernement avaient démissionné mardi, déclenchant des scènes de liesse générales au 13e jour d’une révolte populaire inédite contre une classe politique accusée d’avoir laissé sombrer le pays.

La brève annonce télévisée de M. Hariri a été accueillie par les vivats de la foule qui l’écoutait en direct sur plusieurs lieux de rassemblement, avant que ne retentisse l’hymne national repris à pleins poumons par les manifestants.

M. Hariri, 49 ans, a assuré avoir voulu répondre « à la volonté de nombreux Libanais qui sont descendus dans la rue pour réclamer le changement » et appelé « tous les Libanais (…) à protéger la paix civile ».
A Saïda, la ville du sud dont est originaire M. Hariri, la foule a dansé la dabké, assortie de distribution de café et de jus d’orange.

 

Lire aussi

National National National National Tunisie : Fakhfakh annonce un gouvernement restrei
Économie Économie Économie Le haut conseil tuniso-libyen des hommes d’a
Économie Économie Économie Économie Tunisie/ Agriculture Biologique : Un syndicat qui