La foi, une philosophie de vie qui vise l’harmonie

14-05-2019

La foi en Dieu appelle à une cohérence entre ce à quoi on croit, et nos actes, à une lutte permanente contre l’égo, et à un engagement pour l’action et le bien.

Croire en Dieu ne signifie pas se limiter aux pratiques cultuelles, mais requiert toute une philosophie de vie, dont la finalité est d’atteindre une certaine harmonie entre la croyance, les comportements et les relations avec soi-même et avec les autres.

Le croyant doit mettre de l’éthique dans tout ce qu’il entreprend, et se comporter correctement avec tout ce qui l’entoure.

La foi en Dieu appelle humilité, (37الإسراء)  وَلَا تَمْشِ فِي الْأَرْضِ مَرَحًا ۖ إِنَّكَ لَن تَخْرِقَ الْأَرْضَ وَلَن تَبْلُغَ الْجِبَالَ طُولًا ,

droiture إِنَّ الَّذِينَ قَالُوا رَبُّنَا اللَّهُ ثُمَّ اسْتَقَامُوا تَتَنَزَّلُ عَلَيْهِمُ الْمَلَائِكَةُ أَلَّا تَخَافُوا وَلَا تَحْزَنُوا وَأَبْشِرُوا بِالْجَنَّةِ الَّتِي كُنتُمْ تُوعَدُونَ (فصلت 30)
 
bienveillance, indulgence et pardon envers les autres. Le vrai croyant est celui qui répond au mal par le bien : 
يدرؤون بالحسنة السيئة
22الرعد

Le croyant doit être pétri de bonté, mais bonté n’est pas mollesse, et pusillanimité. Il est tenu d’être intransigeant sur les principes, et les valeurs, s’opposer aux différentes formes de perversité : mensonge, perfidie, fourberie (Dieu protège les croyants contre les fourbes et les perfides وَأَرَادُوا بِهِ كَيْدًا فَجَعَلْنَاهُمُ الْأَخْسَرِينَ ) injustice, corruption, il doit préserver sa dignité : وَلَقَدْ كَرَّمْنَا بَنِي آدَمَ, accepter de faire des compromis, mais ne jamais tomber dans les compromissions.

Personne ne peut préjuger et juger de la foi d’autrui, car elle relève de l’intime, du for intérieur et de la relation du croyant avec le Divin, dont il est le seul à connaître la vérité : (7طه)  فَإِنَّهُ يَعْلَمُ السِّرَّ وَأَخْفَى

La foi n’est jamais définitive et accomplie, exige un effort quotidien contre les tentations, et se nourrit de cette relation continue avec le Divin. Le croyant doit entretenir sa foi en permanence, et lutter contre ses passions وَأَمَّا مَنْ خَافَ مَقَامَ رَبِّهِ وَنَهَى النَّفْسَ عَنِ الْهَوَى ۝ فَإِنَّ الْجَنَّةَ هِيَ الْمَأْوَى
[النازعات:40-41] , de manière à transcender les plaisirs matériels, à être une force de bien, et à donner de la substance à sa vie en étant au service des autres et de la collectivité.

Gnet

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun