La mission de Habib Jomli est extrêmement difficile (Mohsen Marzouk)

21-11-2019

Le président du mouvement Machrou Tounes, Mohsen Marzouk, a déclaré ce jeudi 21 novembre que son parti « n’est pas concerné par la participation au gouvernement, étant donné qu’il n’a pas été mandaté pour le pouvoir, au regard des résultats des élections ». « Nous sommes néanmoins concernés par le processus gouvernemental, et nous attendons les résultats des concertations, le futur gouvernement et son programme afin que nous exprimions notre position là-dessus ».

A l’issue d’une rencontre avec le chef du gouvernement désigné, Habib Jomli, dans le cadre des concertations autour de la formation du futur gouvernement, Marzouk a admis que la mission de Habib Jomli est « extrêmement difficile. »

« Si le gouvernement va exprimer l’actuel paysage parlementaire, je ne pense pas que le résultat soit positif, du fait de l’effritement au parlement, des profonds désaccords qui le traversent, du très haut plafond des slogans, et de celui des attentes populaires ».

Marzouk a prôné un gouvernement formé sur la base « de la compétence et de l’efficience, et non forcément suivant les quotas partisans ». « Il faudrait qu’il y ait une forte personnalité pour l’imposer, du moment où il traduira une vision et un programme déterminé », a-t-il recommandé.

Le Président de Machrou Tounes (4 sièges au parlement) a encore indiqué que son parti « traitera avec les résultats et les politiques claires ». « Quelles que soient nos divergences, ce qui nous importe, c’est l’intérêt de la Tunisie, s’il y a des résultats positifs, il est impossible que nous soyons contre », a-t-il affirmé.

Gnetnews

Lire aussi

National National National National Tunisie : Fakhfakh annonce un gouvernement restrei
Économie Économie Économie Le haut conseil tuniso-libyen des hommes d’a
Économie Économie Économie Économie Tunisie/ Agriculture Biologique : Un syndicat qui