La Tunisie a payé un coût exorbitant à la démocratie, à cause du terrorisme

23-01-2019

« La réalisation du développement au Moyen-Orient et en Tunisie passe obligatoirement par la stabilité politique et sociale », a déclaré le chef du gouvernement, Youssef Chahed à Davos, évoquant l’impact de la crise libyenne sur l’économie nationale.

Participant hier mardi à une conférence sur « la vision stratégique du Moyen-Orient », tenue en marge de la 29ème édition du forum, en présence notamment du Premier ministre palestinien, Rami Hamdallah, Chahed a fait état de divergences et de dénominateurs communs entre les modèles de développement au Moyen-Orient et en Afrique.

Il a ajouté que « la Tunisie avait connu une période transitoire souple, nonobstant de nombreux soubresauts économiques, du fait des attaques terroristes qui l’ont visée ». « Chose qui nous a fait payer un coût exorbitant à la démocratie, après avoir vécu des années sous le régime unique, a-t-il indiqué ».

« Notre pays a doublé les budgets alloués à la sécurité et à la défense pour éradiquer le terrorisme, à travers notamment des opérations anticipatives, ce qui était au détriment du développement dans les régions, et la promotion des couches démunies », a noté Chahed, cité par un communiqué de la présidence du gouvernement.

Il a ajouté que la Tunisie souffrait principalement de chômage des diplômés du supérieur, qui représentent le 1/3 des chômeurs, « ce qui nous a incité à encourager l’initiative privée, et à créer la banque des régions », a-t-il dit, évoquant la nécessité pour le secteur privé de s’inscrire dans ce processus de développement, et d’adapter l’enseignement et la formation professionnelle au marché de l’emploi.

Youssef Chahed a par ailleurs appelé à trouver des solutions à la fuite des cerveaux, en encourageant les compétences à rester dans le pays et à lancer leur propre projet.

« Le pari du gouvernement est de réussir la digitalisation », a-t-il conclu.

Gnet

1 Auteurs du commentaire
plus récent plus ancien Le plus populaire
Anonyme

les sites récemment « digitalisés » (Conservation de la Propriété Foncière, à titre d’exemple) sont édifiants en matière d’efficacité !

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie 8ans après le 14 janvier, les cinq maux de la Tun