La Tunisie ne devra pas être utilisée comme « plateforme de renseignements » au profit de la Turquie (Machrou Tounes)

25-12-2019

Le mouvement Machrou Tounes considère que la visite d’Erdogan, et les rencontres qui lui sont liées, illustrent « un alignement officiel de la Tunisie, au profit de l’axe Turquie – Gouvernement d’union libyen, ayant produit un accord qui fait l’objet de rejet de la part de la majorité des capitales arabes et européennes ».

Le parti appelle la présidence de la république » à épargner la Tunisie d’un tel alignement ».

Il lui propose « d’inviter également le Maréchal Haftar et les présidents égyptien et grec à se rendre en Tunisie, afin que notre position soit modérée et impartiale ».

« Suite à la visite impromptue du président turc Erdogan en Tunisie, et l’accueil que lui a réservé le président de la république, avec des informations non confirmées sur le ralliement du chef du gouvernement d’union libyen », le parti rejette ce mercredi soir dans un communiqué, que « la Tunisie soit utilisée comme plateforme politique, pour un axe international déterminé, dont les intérêts sont opposés avec les siens, et avec ses bonnes relations arabes et internationales ».

Eu égard à la délégation accompagnant le président turc, le projet de la Tunisie met en garde contre « l’utilisation de la Tunisie comme plateforme de toute opération de renseignement, sécuritaire ou militaire au profit de la Turquie, en direction de la Libye ».

Le parti appelle la présidence de la république « à la transparence totale avec le peuple tunisien, au sujet des objectifs de cette visite, les rencontres qui lui sont liées et ses résultats ».

Gnetnews

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie Bassem Loukil présente la 3ème édition de la FI
National National National National Tunisie/ La révolution 9 ans après : Ben Jaâfar
National National National National Tunisie/ Révolution : Un 9ème anniversaire domin