L’affaire du complot contre la sûreté de l’Etat classée

02-10-2019

TAP – Le ministère public près le Pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme a décidé, mardi, de classer l’affaire dite du complot contre la sûreté de l’Etat dans laquelle était impliqué l’homme d’affaires Chafik Jarraya.

Selon Me Fayçal Jadlaoui, joint au téléphone par la Tap, l’affaire concerne également Saber Laâjili, directeur de l’unité nationale de la lutte contre le terrorisme, Imed Achour, directeur général des services spécialisés au ministère de l’Intérieur et Néjim Gharsalli, ancien ministre de l’Intérieur.

Me Jadlaoui, avocat de Chafik Jarraya n’a pas donné plus de détails sur la décision du classement de cette affaire.

D’après lui, Jarraya est acquitté dans l’affaire du complot contre la sûreté de l’Etat ‎ mais sera maintenu en détention dans le cadre d’une autre affaire, instruite par le Pôle judiciaire financier.

« Une audience est prévue le 21 octobre courant à cet effet », a-t-il fait savoir.

Rappelons que l’homme d’affaires Chafik Jarraya a été arrêté, le 24 mai 2017, au cours d’une campagne menée par le gouvernement contre des personnes suspectées de corruption, de contrebande et d’implication dans des réseaux de l’économie parallèle.

Des décisions d’assignation à résidence ont été prises à leur encontre sur la base « d’informations prouvant leur implication dans des infractions susceptibles de menacer dangereusement la sécurité et l’ordre public », selon le ministère de l’Intérieur.

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie Bassem Loukil présente la 3ème édition de la FI
National National National National Tunisie/ La révolution 9 ans après : Ben Jaâfar
National National National National Tunisie/ Révolution : Un 9ème anniversaire domin