Le nouveau bâtonnier Ibrahim Bouderbela dit ne pas être le candidat des islamistes

08-07-2019

Le nouveau bâtonnier de l’ordre des avocats, Ibrahim Bouderbela, qui a été élu à l’aube de dimanche, en succession d’Amer Mehrezi, a déclaré qu’il n’était pas le candidat des islamistes, « des collègues de toutes les orientations politiques : gauche, nationalistes, destouriens, aux côtés des islamistes, ont voté pour moi ».

Dans une déclaration à la TAP, il a indiqué qu’il allait travailler « avec l’ensemble des avocats sans exception, ni exclusion, quelque différentes soient leurs orientations politiques, à condition que l’objectif principal soit d’être au service du barreau ».

Il a dit avoir présenté pendant ces élections une conception de la prochaine étape, à tous les professionnels du secteur, toutes appartenances confondues.

Il a ajouté « avoir toujours appelé les avocats partisans d’être la voix du barreau au sein de leurs partis, et non l’inverse, la voix de leur parti dans le secteur », c’est le slogan qu’il affirme continuer à prôner pendant son mandat.

Il a annoncé son intention de s’occuper des « affaires brûlantes » à l’instar de la situation des nouveaux avocats, la prestation quotidienne des avocats devant les tribunaux, ainsi que la situation de ceux qui pensent quitter leurs activités pour partir à la retraite.

Parmi ses priorités de surcroît, le bâtonnier fraichement élu a souligné qu’il allait examiner le dossier de la fiscalité, notamment l’examen du projet de loi de finances de l’année 2020 dans son volet relatif au barreau, outre la préparation d’une étude sur les dangers à même de découler de l’accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA).

Au sujet des résultats du scrutin, il a dit avoir obtenu 1287 voix, parmi 2500 voix, pendant le deuxième tour des élections devant son rival Boubaker Thabet.

Un deuxième tour était nécessaire pour départager les deux candidats qui ont obtenu des scores proches au premier tour.

Gnet