L’épidémie du Coronavirus impactera les équilibres macroéconomiques de la Tunisie en 2020 (BCT)

21-04-2020

L’épidémie du Coronavirus est un choc sanitaire majeur dont l’impact serait très important sur l’activité et les équilibres macroéconomiques de la Tunisie en 2020, affirme ce mardi 21 avril la BCT.

Dans une note sur les évolutions économiques et monétaires, parue sur son site, la BCT relève un rebond de l’inflation en mars 2020, portant la marque de l’ascension, notamment, des prix de l’alimentation, en relation avec un comportement de sur-stockage qui a accompagné la décision de confinement. « En dépit de la reprise de l’inflation globale, la mesure sous-jacente «hors alimentaires frais et produits à prix administrés» continue à décélérer ».

La note évoque la poursuite de l’atténuation du déficit courant à 1,7% du PIB, au terme du premier trimestre 2020, contre 2,2% une année auparavant, portant la marque d’une baisse notable du commerce extérieur en relation, notamment, avec la rupture des chaines d’approvisionnent, en mars 2020.

Elle évoque un «buffer» de réserves de change qui se maintient, au début du mois d’avril 2020, au voisinage des 7 milliards de dollars américains.

Le rythme de progression de la masse monétaire M3 a continué son accélération en février 2020 (+10,6% en G.A, contre +10,0% en janvier 2020) tirée, notamment, par la hausse de la contribution des concours à l’économie.

La BCT relève la reprise en février, des crédits à l’économie bénéficiant aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers.

La baisse des besoins des banques en liquidité à 10,1 milliards de dinars, en mars 2020 s’est poursuivie, avec des perspectives haussières au vu de l’ampleur du choc engendré par la pandémie du COVID-19. Le TMM a diminué à 7,35% en mars 2020, après 7,84% le mois précédent, en relation avec la baisse de 100 pbs du taux directeur de la Banque centrale décidée par le Conseil d’Administration lors de sa session du 17 mars 2020.

La Banque centrale rappelle les mesures qu’elle a prises par pour atténuer la portée des effets de la pandémie COVID-19 sur l’économie nationale.

Elles visent à appuyer l’action du gouvernement dans la lutte contre la pandémie du COVID-19, à protéger le tissu productif, à soutenir le pouvoir d’achat des ménages, notamment, les plus démunis, à assurer le bon fonctionnement des systèmes des paiements et à contribuer à la préservation de la stabilité financière.

D’après une note de la BCT

Lire aussi

National National National National Tunisie : Faouzi Mehdi dévoile les phases de la c