Les partis de la future coalition s’apprêtent-ils à soutenir Fakhfakh ou à le lâcher ?

13-02-2020

A sept jours de l’expiration de la période constitutionnelle d’un mois accordée à Elyes Fakhfakh pour former son gouvernement, et à la veille de la remise de sa composition gouvernementale au président de la république, les partis n’ont pas encore rendu des positions tranchées sur la participation ou non au futur gouvernement et sur leur intention ou non de lui accorder la confiance.

Même si l’humeur générale s’achemine vers l’approbation du futur gouvernement, afin d’en finir avec ce provisoire qui dure.

L’équipe gouvernementale est quasi-prête. Elle serait constituée de 26 ministres. La répartition des portefeuilles ministériels a fait grincer des dents. Le mouvement Ennahdha n’a pas caché son mécontentement, estimant qu’il est sous-représenté au sein du futur gouvernement.

Cinq portefeuilles ministériels ont été attribués au mouvement, ce qui ne correspond pas à son poids parlementaire, a contesté ce jeudi, son porte-parole Imed Khemiri dans une déclaration médiatique.

Le mouvement émet, par ailleurs, des réserves sur la ceinture politique de la coalition gouvernementale. Le désigné s’est attaché à son approche initiale et a exclu Qalb Tounes de la coalition gouvernementale, ce que le parti majoritaire voit d’un mauvais œil, dans la mesure où il a poussé, dès le départ, vers la formation d’un gouvernement d’unité nationale. Une exigence réitérée ce soir par Rached Ghannouchi, lors de sa rencontre avec Fakhfakh au parlement.

Le mouvement compte réunir ce soir son instance suprême, Majless el-Choura, pour examiner les résultats des concertations et rendre sa décision sur sa participation ou non à la future coalition gouvernementale et sur le vote de confiance, lors de la plénière de l’Assemblée.

Le Courant démocrate qui ferait son entrée au gouvernement, avec trois dirigeants de première ligne, Mohamed Abbou, Mohamed Hamdi, et Ghazi Chaouachi, tiendra également ce soir son conseil national, pour trancher sa décision envers le futur gouvernement.

Le mouvement Echaâb dit avoir des réserves sur certains noms, et attend de s’entretenir ce soir avec le chef du gouvernement désigné pour voir sa réponse, et arrêter dans la foulée sa décision. Le parti s’achemine néanmoins vers la confirmation de sa participation au nouveau gouvernement.

Tahya Tounes qui serait représenté dans le prochain gouvernement notamment par son Secrétaire Général, Slim Azzabi, s’apprête à soutenir le gouvernement et à lui voter la confiance, d’autant que c’est le parti qui a proposé la candidature d’Elyes Fakhfakh à la succession de son président, Youssef Chahed.

Qalb Tounes qui est jusque-là en dehors de la coalition gouvernementale, n’a pas tranché sa décision de voter ou non la confiance au cabinet Fakhfakh, comme l’a déclaré ce jeudi le président de son bloc parlementaire, Hatem Mliki.

Le parti va tenir ce soir une réunion de son bureau politique au sujet du prochain gouvernement.

Gnetnews

Lire aussi

National National National National La Tunisie passera cette semaine à la 3ème phase